Sept 2014 : Voyage atypique entre l’Est et le Midwest

Washington, Boston, Philadelphie... Toutes les villes de la côte Est, hors New York !

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier

Avatar du membre
Maverick
Messages : 3208
Enregistré le : 07 août 2008, 20:54

Message par Maverick » 14 oct. 2014, 20:36

Le Nascar, c'est pas trop mon truc, mais ton report est top !! Belle qualité de photos durant la course !!

Avatar du membre
selena
Club Forum New York
Messages : 5356
Enregistré le : 08 juin 2011, 11:09
Localisation : Ile de France

Message par selena » 14 oct. 2014, 20:41

Je suis bien d'accord, c’est vraiment super intéressant de te suivre ! J'aime bien le côté Amérique profonde, ça change des grandes villes habituelles, et puis le Nascar, moi j'aime beaucoup ça aussi ! :!:
My love story new yorkaise: avril 1997 et 1998. Puis oct. 2011, dec 2012, juillet 2013, sept 2015 et aout 2016 !
Ouest américain en oct 2012, Los Angeles en juillet 2014, Chicago et New Orleans en mai 2016, Washington et Capital Region en oct 2016 ! :)

Avatar du membre
zezetonyc
Messages : 1027
Enregistré le : 13 avr. 2014, 12:44
Localisation : France

Message par zezetonyc » 15 oct. 2014, 12:13

j'adorai voir du nascar aussi
NYC 23 nov / 7dec 2013
NYC 6sept / 29nov 2014

virginie24jb
Messages : 629
Enregistré le : 04 août 2009, 15:14
Localisation : Strasbourg (France)

Message par virginie24jb » 16 oct. 2014, 09:51

Merci de continuer à lire le carnet. :P



Jour 7

Dur dur le réveil… Après s'être couché à 2h du matin, on se force à se lever le lendemain. On avait une crainte avant de partir : que la course de Nascar soit reportée au dimanche. Déjà parce quelle n'aurait pas été de nuit et au départ c'est pour cela qu'on l'avait choisie. Et parce qu'autrement on serait passé à côté d'une autre journée à travers la Virginie. On se force donc à se lever puisque beaucoup de kilomètres sont prévus et on tient à faire ces visites…

Debout un peu avant 9h, direction Norfolk. Le trajet n'est pas compliqué d'après le GPS : tout droit pendant plus de 100 km. En route on s'étonne un peu en voyant des choses étranges, comme ce fan de Nascar qui a du dormir dans son pick-up pour la course… :)

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Pendant nos recherches pour préparer ces vacances, j'avais vu qu'on pouvait visiter la base navale de Norfolk. C'est tout simplement la plus grande base aéronavale du monde, où travaillent 60 000 personnes (civils et militaires). La visite dure 45 minutes et coûte 10$ par personne.
On se rend donc près du Gates 5. On est accueilli par deux femmes militaires à qui l'on présente nos passeports. Ils nous ajoutent à la liste pour la visite qui va débuter dans moins d'une demi heure. Mais avant ça, passage à la sécurité. On vide les poche, on enlève la ceinture… Ca bip quand mon frère passe au détecteur. Déjà à l'aéroport ça le fait pas trop alors dans une base militaire… Mais les militaires le rassurent en lui disant que c'est sûrement dans ces lunettes. Oui, c'est bien ça.

On monte alors dans un car. On est moins d'une quinzaine de visiteurs. C'est un officier de la Navy qui nous fait cette visite guidée. Il s'excusera d'ailleurs parce qu'il ne l'a plus faite depuis quelques mois, il est un peu "rouillé" pour certaines explications. Après avoir entendu mon "clic" de l'appareil photo, il explique que pour l'heure les photos sont interdites. :oops: Il nous dira quand ça deviendra possible. Ouf, il ne me fait pas descendre du car… En même temps, on avait pas été prévenu.

La base est immense ! :o Imaginez : 45 minutes à rouler à travers la base… ça vous donne une petite idée de la taille. C'est tout simplement une ville dans une ville. Non seulement de par sa taille mais aussi à cause de ce que l'on y trouve : des supermarchés, des McDo, des salles de sport… On passe à côté des différents bâtiments, logements, centres de recherches, hangars, hélicoptères, avions, McDo de la base (il y en a deux :lol:), centres d'entraînements… D'ailleurs, il nous explique que si un pilote d'avion ou d'hélicoptère militaire se crache trois fois en l'espace de 18 mois au simulateur, il lui sera interdit de piloter pour le reste de sa vie, que ce soit sur un appareil militaire ou commercial.

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Puis on arrive près de l'eau… et près des navires. Il y a sous-marin mais on ne le voit pas; et trois portes-avion sont amarrés. Et pas des petits… Ils font plus de trois terrains et demi de football de long et transportent une soixantaine d'aéronefs chacun. Ils pourraient rester en mer pendant 14 ans grâce à l'énergie nucléaire. Mais il faut entre trois et cinq ans pour "faire le plein"… On passe juste à côté puis le car s'arrête de l'autre côté du parking. Maintenant les photos sont autorisées. Mais on ne descend pas du car. On peut à la limite se mettre à l'entrée du car pour ne pas avoir le reflet de la vitre. Mais interdiction de descendre.

[ image externe ]

[ image externe ]

En venant à Norfolk, on a emprunté le Hampton Roads Bridge Tunnel… c'est la porte de sortie des navires vers l'océan atlantique. On nous explique que lorsqu'il y a marrée haute, la distance entre le haut du tunnel et le bas du porte-avion est de 3 à 4 mètres seulement. Lorsqu'il y a marrée basse… la distance n'est plus que de 4 feet, soit 1,22m ! :o Ils ne sortent en marrée basse que s'il y a urgence et le tunnel est alors fermé à la circulation par précaution, juste au cas où il y aurait une mauvaise manoeuvre… :roll:

On continue notre visite, en passant par Dillingham Blvd : 21 états ont érigé au début des années 1900 des maisons historiques pour une exposition. Ces maisons reflètent leur héritage, leur architecture… Les maisons portent le noms de ces états : Connecticut House, Delaware House, Pennsylvania House (une reproduction au deux-tiers de l'Independence Hall), etc. La plupart de ces maisons sont aujourd'hui occupées par des officiers haut-gradés de la Navy.

[ image externe ]

[ image externe ]

En revenant vers le Gate 5, point de départ de la visite, le guide nous montre la différence entre les portails d'entrée d'aujourd'hui et ceux d'avant le 11 Septembre… Niveau sécurité, il y a pas photo. Ca a bien été renforcé. Il faut dire que chaque matin, entre 35 000 à 40 000 voitures passent aux Gates 1 & 2…

Après cette visite très intéressante et très impressionnante, on reprend la route. Il est 13h quand on s'arrête au Community Beach Park sur Ocean View Avenue. On mange nos sandwichs dans la voiture. Il fait gris, il pleuvote et le vent n'est pas très chaud. On s'aventurera quand même sur la plage, juste "pour voir".

[ image externe ]

Les pieds plein de sable on remonte en voiture, direction Virginia Beach. Connu pour être le point de rassemblement des jeunes étudiants pour le Spring Break, Virginia Beach est en gros une grande station balnéaire avec des hôtels qui longent la côte sur environ 5 km. Il y a aussi de grandes maisons de vacances…

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

On s'arrête sur un parking tout au sud. On brave le vent pour une petite promenade le long de la plage. Il y a du monde mais ce n'est pas la foule non plus. Les vacances sont finies et c'est dommage qu'il fasse si nuageux… le seul jour où je mets un T-shirt sans manches, évidemment. Je ne risque pas d'attraper des coups de soleil… On a pas beaucoup le temps, le parking va expirer. On n'aura malheureusement pas le temps d'aller jusqu'au Pier.

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Il est plus de 15h, on commence à sentir la fatigue de cette nuit trop courte. On décide de faire une pause sur un parking d'un centre commercial parce qu'on a encore plus de 2h de route…
Pour le retour, on avait plusieurs options. On savait qu'on ne voulait pas reprendre la même route qu'à l'aller, ni l'autoroute. En passant, je vous mets ici l'exemple de notre road-book.

[ image externe ]

[ image externe ]

On y trouve :
- La date.
- Le code de la journée : W07 pour la journée 7 de la partie Washington. La partie Chicago est noté C01, C02… Ca nous aide à retrouver les points pré-enregistrés dans le GPS de l'iphone et classés ainsi par ordre chronologique.
- L'heure du lever et coucher de soleil (utile pour certaines envies photo).
- L'adresse du logement et les coordonnées du propriétaire.
- Le détail de la journée : les étapes, les routes, kms, durée théorique, les infos de visite comme pour Norfolk… Les symboles orange sont des liens web accessibles depuis la version PDF du road-book.
- Une idée d'endroit où manger. Au final ça ne nous a pas vraiment servi mais au moins on avait quelque chose au cas où, sans tourner en rond pendant une heure.
- La carte.
- La carte du retour : deux options qu'on s'était notées.
Evidemment, on ne le suivait pas forcément à la lettre mais c'est toujours bien d'avoir une base sur laquelle s'appuyer.

J'avais donc repéré une route qui semblait jolie : la John Tyler Memorial Highway. En effet, c'est très sympa avec des arbres presque tout le long, on est au calme. Loin des autoroutes et des villes. Au milieu de nul part en Virginie… On se sent bien là. :D

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

On décide de manger en route pour ne plus avoir à cuisiner en rentrant. On s'arrête à un Burger King, pas loin de l'aéroport. Bizarre, on ne sait pas trop jauger le quartier… comme souvent dans ces villes américaines. Certains endroits nous font penser à The Wire, pas très rassurant. :? Mais tout se passe bien. Le temps d'enfiler notre repas et on repart. Dernier arrêt : la station service. Impossible d'utiliser directement la carte bancaire, aucun zip code ne fonctionne. Je vais dans la boutique et j'explique qu'on aimerait faire le plein. Dur, dur de comprendre les hispaniques au comptoir. On a vraiment l'impression qu'ils ne font aucun effort pour la prononciation… :evil: Bref, après une petite discussion, on arrive à mettre 40$ de carburant.
En repartant, on se rend compte qu'on est juste à côté du circuit où on était la veille. En passant devant on se rappelle de bons moments… On ne pensait pas qu'on le reverrait.
Il est l'heure de rentrer à Montpelier, la nuit tombe. Il faut faire attention en s'approchant des environs du logement. Les biches ne sont pas loin et sur ces petites routes de nuit, ce n'est pas très rassurant… Kilomètres à la fin de la journée : 487 km.

[ image externe ]

Demain, on prend de la hauteur et on fait un tour sous terre pour notre dernière journée complète dans l'Est. Ouïe, ça sent la fin de cette première partie et le Midwest n'est plus très loin… :wink:
Modifié en dernier par virginie24jb le 16 oct. 2014, 11:07, modifié 4 fois.

ailey
Messages : 224
Enregistré le : 10 juin 2014, 11:13
Localisation : ny

Message par ailey » 16 oct. 2014, 10:57

j'ai beaucoup de plaisir à découvrir votre séjour. Le road book OUAOUUUU je suis méga impressionnée, comment fais-tu pour pouvoir rentrer tout cela dans le système GPS ? y a-t-il un application pour le faire ? c'est en tout cas top et tu as du passer énormément de temps à tout préparer. Chapeau.
tes photos sont superbe en particulier celles de la plage en N&B.
merci de nous faire découvrir une autre région des USA.

virginie24jb
Messages : 629
Enregistré le : 04 août 2009, 15:14
Localisation : Strasbourg (France)

Message par virginie24jb » 16 oct. 2014, 11:03

ailey a écrit :Le road book OUAOUUUU je suis méga impressionnée, comment fais-tu pour pouvoir rentrer tout cela dans le système GPS ? y a-t-il un application pour le faire ? c'est en tout cas top et tu as du passer énormément de temps à tout préparer. Chapea.
Merci beaucoup. Oui ça prend du temps mais on moins on évite autant que possible les mauvaises surprises et ça nous permet d'apprécier encore plus une fois sur place.
Pas d'application pour le GPS, on a rentré les différentes adresses à la main (visites, hébergements, aéroport...). :lol:

odie
Messages : 223
Enregistré le : 16 août 2014, 19:07

Message par odie » 16 oct. 2014, 11:05

J'adore ton récit qui nous fait découvrir un autre visage des Etats-Unis, ça donne envie de faire le même circuit :D

virginie24jb
Messages : 629
Enregistré le : 04 août 2009, 15:14
Localisation : Strasbourg (France)

Message par virginie24jb » 19 oct. 2014, 18:10

Jour 8

Il est 9h20 quand on part de Montpelier, VA. Il fait 68°F soit 20°C. C'est la premiere fois qu'on passe en-dessous des 70°F… et ça va encore descendre.
On fait un saut rapide au magasin pour quelques provisions. Sur le parking, on se rend compte qu'on a oublié le contenu du frigo à l'hébergement… Avec entre autre toutes nos boissons (et il y en avait un paquet). :roll: On y retourne donc pour tout récupérer. Après ce petit détour, on prend la route pour Waynesboro d'où on peut emprunter la Skyline Drive dans le Parc National de Shenandoah. C'est une sortie de route des crêtes de 169 km de long avec 75 points de vues aménagés; et limitée à 35 mph… soit 56 km/h. On aura le temps de profiter du paysage ! :lol: Oui, sauf que la météo n'est pas terrible. Alors qu'on s'approche et qu'on voit où on est censé aller, on se rend compte qu'on sera dans les nuages. Au moins pendant un temps… Mais pas grave, avec la musique Country dans les oreilles, on sent bien qu'on est en vacances. Et tant pis s'il ne fait pas super beau. :smile:

[ image externe ]

On s'arrête d'abord au Centre d'Informations qui est en fait une sorte de préfabriqué sur un parking… et qui n'est pas forcément évident à trouver. Un homme âgé, probablement à la retraite, nous renseigne après avoir répondu aux questions d'autres francophones : des Québécois. Sur la maquette du parc, il nous montre les endroits intéressants et nous indique une petite maison qui date de l'époque des premiers colons. Il faut faire quelques kilomètres vers le Sud pour la voir. On est censé aller vers le Nord… Mais finalement on décidera de faire ce petit détour.
On arrive à la petite guitoune pour payer : $15 par véhicule pour un pass valable 7 jours. Dommage, on ne l'utilisera qu'aujourd'hui. On fait donc quelques kilomètres vers le sud, dans les nuages.

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Après un petit arrêt dans la brume et alors qu'on sent des gouttes, on reprend la route dans la bonne direction cette fois : vers le Nord. Alors qu'on est arrêté à un point de vue, un couple de personnes âgées nous disent deux-trois mots en arrivant. Un motard s'arrête quelques minutes plus tard. Le monsieur engage la conversation avec lui en lui demandant s'il n'a pas trop froid… Sur l'aire suivante, c'est avec deux hommes en pick-up qu'il échangera quelques mots. On est toujours autant fasciné par cette facilité à engager la conversation, même si ce n'est que pour dire deux mots. C'est toujours plus agréable que d'avoir des gens qui passent à coté en s'ignorant, sans même dire bonjour…

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

On est surpris par ces montagnes recouvertes quasiment entièrement de sapins, d'arbres… On a plus l'habitude des Vosges avec beaucoup de petits villages qui cassent cette uniformité.

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Après deux heures de route et le casse-croûte, il est temps de quitter la Skyline Dr. Mais on reviendra… dans quelques heures. Il se trouve qu'il y a deux endroits où l'on peut quitter (ou entrer sur) la route entre le début et la fin de la Skyline Drive (partie Nord). On sort donc au premier et on reviendra au deuxième pour faire la dernière partie de la route puisqu'on a prévu un petit détour entre temps…

On passe par des coins tellement agréables : ces fameuses routes avec seulement deux-trois maisons aux alentours. J'aime, j'aime, j'aime ! On se sent tellement bien ici. :D

[ image externe ]

[ image externe ]

En préparant cette journée, j'avais déniché une visite qui me tentait bien : Luray's Caverns, des grottes ouvertes au public et superbement bien aménagées.
On arrive sur le parking vers 15h45. Le temps de prendre deux billets et c'est parti pour une visite guidée. 24$ par personne mais on ne regrette absolument pas !

[ image externe ]

On avait pris nos vestes en pensant qu'il ferait froid là-dessous… On a eu tout faux. Il se trouve qu'il fait plutôt bon (tout le contraire de mon expérience à Sainte-Marie Aux Mines). Un petit gilet suffit largement pour les plus frileux (comme moi…). On emprunte d'abord un escalier qui nous emmène dans la première "salle" où la guide (très sympathique et avec une superbe prononciation) se présente et nous explique comment va se dérouler la visite. Elle nous rappelle qu'il est interdit de toucher les formations rocheuses car on risque de les abimer (via la graisse, l'huile de nos mains). Cette salle est déjà gigantesque mais ce n'est qu'un avant goût de la suite… Inoubliable ! :o

[ image externe ]

Quand je dis que ces grottes sont bien aménagées… sachez qu'elles sont accessibles aux personnes handicapées. Il n'y a pas de marches, tout le chemin est en pavé. Un appareil permet de descendre (et remonter) la personne en fauteuil roulant le long des escaliers qui mènent à la grotte.
On commence la visite et on est stupéfait. Certaines formations rocheuses font près de 18m de haut et se sont formées il y a plusieurs millions d'années; la grotte s'enfonce parfois de 20 à 30 mètres vers le bas. C'est absolument magnifique ! Aucune photo ne peut rendre la beauté du lieu. :D

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Certains endroits se reflètent dans une petite étendue d'eau d'à peine quelques centimètres d'épaisseur. C'est splendide.

[ image externe ]

[ image externe ]

Une salle est même équipée d'un orgue : des petits marteaux actionnés par des bobines viennent frapper les stalactites de tailles différentes pour produire des sons. Notre guide le mettra d'ailleurs en marche pour nous faire écouter. Stupéfiant ! Des marriages sont même célébrés dans cette pièce.

[ image externe ]

Alors que la visite touche à sa fin, on passe à côté d'un petit puis où l'on peut jeter des pièces. Chaque année le pièces sont récoltées et reversées à des oeuvres caritatives.
On s'arrête aussi à un petit monument formé d'une plaque commémorative dédiée aux hommes originaires du comté qui sont morts pendant les Guerres de Corée, du Vietnam et pendant les deux Guerres Mondiales. Mais pourquoi mettre ce monument au fond d'une grotte me direz-vous ? :roll: Je me suis posée la même question et la guide y a répondu (sans même que je demande) : tout simplement car c'est l'endroit le plus visité de la région et ce monument se doit d'être vu par le plus grande nombre. J'aime leur logique !

[ image externe ]

On reprend la route vers 17h mais on décide ne pas monter tout de suite sur la Skyline Dr. À 17h35 précisément, on a le check-in à faire en ligne pour notre vol du lendemain. On essaie de trouver un endroit avec un bonne connection internet, pas forcément évident au milieu de la Virginie… Plus on s'enregistre vite, meilleur sera notre place à l'embarquement : il n'y a pas de place numérotée et attitrée chez Southwest. Le premier arrivé est le premier servi. Plus tôt on s'enregistre, meilleur sera notre chance d'avoir les places qu'on souhaite.

En route, on aperçoit au loin ce qui semble être une voiture de police tout gyrophares allumés. C'est en fait la voiture du sheriff et une femme en uniforme au milieu de la route nous fait signe de nous arrêter. Pas de panique, on a rien fait de mal. Elle est simplement en train d'insérer des dizaines de voitures sur la grande route. C'est la sortie d'école ! Il n'y a pas de feux à cette endroit, c'est sûrement trop dangereux pour toutes ces voitures de s'insérer, et une perte de temps s'ils doivent attendre d'avoir la voie libre… On a vraiment l'impression que chez eux, l'école est toujours prioritaire. Ça rigole pas avec ca...

[ image externe ]

En remontant sur la Skyline Dr, on se rend compte que la température a encore baissée. Il fait maintenant 56°F (ou 13°C). Soit 20°C de moins qu'à Washington…

[ image externe ]

Il fait nuit quand on arrive à Fairfax, VA où l'on passera la nuit au Comfort Inn. Je ne peux que recommender cet hôtel. Le check-in et le check-out étaient fait en 5 minutes. La chambre est juste gigantesque avec frigo, micro-onde, bureau et table. Tout ça pour 57€ la nuit. :wink: On passe au Domino's récupérer deux pizzas (XXL car on gagne près de $10 sur la commande…) qu'on mangera dans la chambre. Evidemment, on n'arrivera pas à les finir… :lol:

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Demain, dernier jour à l'Est avec une visite qu'on ne voulait pas louper, avant de prendre la direction de Chicago ! J'ai comme un mauvais pressentiment… :?

odie
Messages : 223
Enregistré le : 16 août 2014, 19:07

Message par odie » 20 oct. 2014, 09:27

Super récit !!
Et quel suspens !

La suite, la suite !!!!

Avatar du membre
selena
Club Forum New York
Messages : 5356
Enregistré le : 08 juin 2011, 11:09
Localisation : Ile de France

Message par selena » 20 oct. 2014, 15:35

Très jolie la grotte, par contre pas de bol pour le temps.. Mais bon, la brume donne du charme à ses beaux paysages aussi !
My love story new yorkaise: avril 1997 et 1998. Puis oct. 2011, dec 2012, juillet 2013, sept 2015 et aout 2016 !
Ouest américain en oct 2012, Los Angeles en juillet 2014, Chicago et New Orleans en mai 2016, Washington et Capital Region en oct 2016 ! :)

virginie24jb
Messages : 629
Enregistré le : 04 août 2009, 15:14
Localisation : Strasbourg (France)

Message par virginie24jb » 25 oct. 2014, 00:37

Jour 9

Ca y est, aujourd'hui se termine notre première semaine dans l'Est. Chicago nous attend. Mais il faudra patienter encore un peu puisqu'on ne décollera que cet après-midi.
On avait le choix entre partir depuis le centre de Washington (Aéroport Ronald Reagan). Mais ça aurait été sadique de retourner au centre de Washington juste pour partir… Moi, amoureuse de Washington, n'aurait pas supporté. :evil: Et puis c'était plus cher. L'autre option était de décoller de Washington-Dulles. Ça nous a tout de suite paru être une évidence. Non seulement c'était moins cher mais ça nous a permis d'optimiser notre temps au maximum : on a choisi le vol le plus tard de la journée (17h35) ce qui nous laisse le matin pour visiter l'annexe du Musée de l'Air & de l'Espace qui se trouve juste à côté de l'aéroport. :wink: On avait visité le musée qui se trouve sur le Mall il y a trois ans mais la visite du Steven F. Udvar-Hazy Center est généralement plus compliquée à caser. Cette fois, c'est parfait.

Petit-déjeuner à l'hôtel Confort Inn (gaufres, muffins, bagels, confitures, céréales…) : il y a l'embarras du choix. Le check-out est fait en moins de cinq minutes puisqu'on avait déjà payé lors de la réservation. Après une énième vérification dans la chambre pour être sûr que tous les bagages sont bien dans le coffre de la voiture, on se met en route pour le Steven F. Udvar-Hazy Center. Le musée en lui-même est gratuit mais le parking coûte 15$.
Petite fouille à l'entrée par la sécurité, comme d'habitude. Puis on se rend au Point d'Information, parce qu'on est déjà perdu… Par où commencer ? :shock:

[ image externe ]

Un gentil monsieur (âgé) nous donne un plan et nous explique que des visites guidées gratuites sont proposées toutes les demi-heures. D'ailleurs si on se dépêche on pourra attraper celle qui va commencer dans quelques minutes. C'est un vétéran de l'Air Force qui fait la visite. On est toujours surpris par ces retraités qui passent leur temps à offrir des visites guidées dans les musées et autres lieux touristiques. Durant ce voyage, ça aura toujours été un réel plaisir ! On sait maintenant que ça sera à privilégier les prochaines fois. Notre guide est drôle, prend le temps d'expliquer et nous prévient : il ne le prendra pas personnellement si l'on décide de quitter le groupe en cours de route. On peut s'insérer ou quitter cette visite quand on le souhaite.
On commence fort avec le Lockheed SR-71 Blackbird, un avion espion de l'armée américaine pendant la Guerre Froide. Il est gigantesque ! Construit en titanium, il fait 32 mètres de long, vole à trois fois la vitesse du son à 24 000 mètres d'altitude et bouffe tout son carburant en seulement 90 minutes…

[ image externe ]

[ image externe ]

Puis retour dans le temps avec le tout premier modèle d'avion qui a réussi à voler : celui des Frères Wright. On voit des avions américains, allemands, français, japonais; à hélices ou à moteurs, de toutes les tailles, de tous les âges… On s'émerveille de ces innovations techniques.

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Il y a là un exemplaire du Concorde d'Air France et le Boeing 367-80 Jet Transport : quelle bonne idée de mettre des sièges dans un avion qui de base est conçu pour transporter du carburant ! C'est avec cette idée de génie que le transport de passagers a commencé.

[ image externe ]

Le guide nous explique aussi l'histoire du Boeing B-29 Superfortress Enola Gay qui est exposé : l'avion qui a largué la bombe atomique sur Hiroshima…

[ image externe ]

Deux vétérans de la guerre de Corée qui ne faisaient pas partie du groupe écoutent attentivement le guide puis donnent eux-même quelques indications sur un appareil exposé, modèle qu'ils ont pilotés par le passé. À la demande du guide, des visiteurs expliquent que des membres de leurs familles (grand-père, père, oncle…) ont pilotés certains appareils pendant les différentes guerres; certains ont même débarqué en Normandie.

[ image externe ]

[ image externe ]

Avant de conclure la visite, on fait un tour dans le hangar dédié à la conquête spatiale. On se prend une claque en voyant la navette spatiale Discovery avec en arrière plan, un énorme drapeau américain suspendu au mur. Elle est pile dans l'alignement de l'entrée de cette partie du musée.

[ image externe ]

Elle est monstrueusement grande, imposante ! :o On a du mal à croire en la voyant qu'elle a effectué 39 vols (plus que n'importe qu'elle autre navette). C'est d'ailleurs elle qui a mis le télescope Hubble en orbite en 1990. Il est vraiment difficile de réaliser que cette chose a volé dans l'espace. Le bouclier est fait de nombreuses petite plaques. Comment cela peut-il tenir et supporter des températures de plusieurs milliers de degrés ? On est comme des gosses en voyant cet engin ! On en fait le tour et s'émerveille de la taille des trois réacteurs. On pourrait rester là des heures.
J'aime bien l'avion, mais ça... ça doit être encore mieux !! :P

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

La visite guidée touche à sa fin, elle aura durée presque une heure mais on ne regrette pas. C'est bien plus instructif et plus agréable que d'arpenter au hasard cet immense hangar de 71 000 mètres carrés et de lire quelques panneaux explicatifs…
Avant de repartir on fait un dernier tour, on peut même apercevoir l'atelier de rénovation où les appareils sont remis en état. Petite séance cinéma avec la salle IMAX du musée pour une projection du film d'une quarantaine de minutes "The Dream is Alive" sur la navette spatiale.

[ image externe ]

On avale des sandwichs sur la parking en guise de repas de midi. Il est 14h. J'écris un message à la propriétaire de l'appartement de Chicago pour lui demander de confirmer comment se passera l'arrivée : les clés sont sous le paillasson, tout est prêt pour nous. Elle nous donne juste une nouvelle pas très rassurante : les locataires précédents ont vu des cafards. Un exterminateur est passé, normalement ça devrait être bon… Je ne suis pas optimiste. :?

C'est l'heure de rendre la voiture chez Alamo. Le retour est très simple : on se gare dans une file derrière d'autres voitures. Il y a comme ça cinq ou six files différentes. Les voitures sont garées l'une derrière l'autre. Un agent nous accueille, vérifie que le plein est fait, que la voiture n'a pas de bosses et en moins de trente secondes, c'est fait. Une vrai usine, tout est à la chaine. On récupère nos bagages et on monte dans la navette. Comme d'habitude, le chauffeur nous accueille très gentiment et prend nos valises pour monter à bord.

Et là, ça commence. Peut-être parce qu'on est tranquillement assis et qu'on a rien à faire… Je commence à réaliser qu'on quitte cet endroit pour de bon. On a encore deux semaines devant nous, mais c'est bizarre… je me sens triste. :(

On arrive à l'aéroport peu après 15h pour l'enregistrement des bagages. On a fait le check-in en ligne la veille ça devrait donc être rapide, sauf qu'on a pas nos cartes d'embarquement puisqu'on n'avait pas pu les imprimer. J'ai sûrement l'air paniquée puisque la dame au comptoir me rassure, tout est faisable à cette borne. Oui, même l'enregistrement des bagages se fait sur une borne chez Southwest. Une fois nos bagages enregistrés et nos cartes d'embarquement en poche, on doit laisser nos valises au milieu du hall avec des dizaines d'autres… Un gars est en train de les déposer sur un tapis roulant pour les scanner. L'organisation nous paraît un peu bizarre et pas très sécuritaire. Ce doit être la routine pour les vols intérieurs… :roll:

Direction la salle d'embarquement et là je dois l'avouer : gros, gros, gros coup de blues. :cry: Et je n'exagère pas. J'ai presque envie de laisser mon frère s'envoler pour Chicago tout seul. La première semaine était quasiment parfaite (si ce n'est pour la météo), des rencontres géniales, de supers moments, de belles visites… et puis DC quoi. J'ai vraiment du mal à quitter cette région. Je m'achèterai même un sweat-shirt Washington dans une boutique tellement j'étais triste sur le moment… Une façon de m'y raccrocher. Argh ! Je veux pas partir d'ici ! :(

On est censé partir dans 10 minutes et l'avion arrive à peine. Comment c'est possible ?
L'embarquement se fait par groupe : A1-A15, A16-A30, etc. Un numéro est indiqué sur notre billet : c'est l'ordre d'embarquement, défini par l'ordre du check-in. Premier enregistré, premier à embarquer.
Le vol se passe sans problème. On survole des coins plutôt agricoles et ruraux. Puis tout s'inverse : il y a plus de maisons que de terre…

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

On survole le Lac Michigan. La question étant de quel côté va t'on arriver ? Verra-t-on la ville ? On essaye de distinguer quelque chose mais il y a pas mal de brume. Puis tout d'un coup… j'aperçois des petits voiliers, des sortes de digues. Et paf, le Navy Pier. Oui, on aura un belle vue sur Chicago juste avant l'atterrissage. :D

[ image externe ]

[ image externe ]

Heureusement qu'il y a les tapis roulant… ceux tout droit, qui nous évitent de marcher pendant des kilomètres. Enfin, on marche aussi dessus mais ça va bien plus vite ! L'aéroport est long long, long… jusqu'à ce qu'on arrive aux bagages. Ça change de notre arrivée à Washington : pas besoin de les attendre, ils sont là tout de suite.

Direction Alamo. Et comme d'habitude on tombe sur un chauffeur de navette très sympa qui nous accueille par un "Hi, how are you?", qui nous porte les bagages… Alors que plusieurs personnes montent il lance "Bienvenue à Chicago ! J'espère que vous avez passé un bon vol et que vous passerez un tout aussi bon trajet vers la location de voiture !" Un homme lui dit que la clim de son bus est un peu trop violente. Il va l'éteindre en rigolant : "Oui, de toute façon dans quelques jours on en aura plus besoin…" :smile: Je confirme. Il nous déposent devant un grand immeuble : tous les loueurs sont réunis au même endroit. Les comptoirs sont alignés dans un grand hall. Au-dessus, les loueurs partagent des étages de parking auxquels on accède en ascenseur.

C'est reparti pour tout le processus de prise en charge du véhicule chez Alamo. Et pif, on retombe sur un apprenti. Alors ça prend du temps parce que la paperasse, y en a un paquet… Et ils sont toujours aussi surpris de notre photo sur nos permis de conduire : oui, pas besoin de les renouveler en France alors on a toujours la tête de nos 18 ans. 8)
On a de nouveau le choix de la voiture (très bon point pour Alamo). On laisse tomber les Nissan et on fait pic et pic et colégram entre une Ford Fusion bordeaux et une Toyota Camry blanche. Je vois bien que mon frère est tenté par la Toyota (il en possède une, aime les Toyota en Nascar…), alors va pour la Camry. Faut dire que j'ai eu ce que je voulais la première semaine : une Chevrolet; alors à son tour. On met toutes nos affaires dans le coffre et là problème : on arrive plus à enlever la clé du contact. On essaye deux, trois, quatre fois… Rien à faire. Je retourne chez le monsieur qui nous a amené jusque là (un afro-américain très costaud; enfin par costaud je veux dire… bref). Il recule le siège pour pouvoir entrer, tourne la clé… et la sort du contact sans problème. Ah… On a l'air bien idiot. :oops: On réessaye. En fait il faut enfoncer la clé encore plus pour tourner le dernier millimètre avant de la retirer. Mouais, on devrait s'y faire…

Direction Pilsen, le quartier où on a réservé le logement. Notre arrivée de nuit ne nous donne pas une super impression; l'entrée de l'immeuble non plus avec ce couloir et ces escaliers vraiment délabrés. L'idée qu'on risque de croiser des cafards ne nous enchante pas tellement, tout comme le quartier. :? L'appartement en lui-même est plutôt conforme mais vraiment très très ancien, ce à quoi on est pas habitué. Première prise de tête… On avait eu des doutes avant de partir mais on s'était dit qu'on verrait sur place. On pense déjà à la suite : y a t'il une solution de replis ?

Avatar du membre
selena
Club Forum New York
Messages : 5356
Enregistré le : 08 juin 2011, 11:09
Localisation : Ile de France

Message par selena » 25 oct. 2014, 15:19

Je rêverais de faire ce musée de l'air et de l'espace.
Et tes photos sont vraiment très belles.
Tu appliques un filtre particulier (par exemple sur la photo Enola Gay ?)

Autant Whashington ne m’attire pas plus que ça même si ce que j'en vois dans les récits est beau, autant ce musée, ouiii, donc merci pour la visite !! :D :D
My love story new yorkaise: avril 1997 et 1998. Puis oct. 2011, dec 2012, juillet 2013, sept 2015 et aout 2016 !
Ouest américain en oct 2012, Los Angeles en juillet 2014, Chicago et New Orleans en mai 2016, Washington et Capital Region en oct 2016 ! :)

Loicnice
Messages : 2331
Enregistré le : 20 mars 2012, 18:35
Localisation : Nice

Message par Loicnice » 25 oct. 2014, 17:40

Bravo pour ce récit qui donne envie , c'est un rêve pour moi de louer une voiture et traverser les us en toute liberté . :cry:

gys
Messages : 65
Enregistré le : 22 févr. 2009, 20:27
Localisation : Bourgoin-jallieu

Message par gys » 25 oct. 2014, 22:19

Fabuleux retour! merci et bravo. J etais deja fan de ton retour de Washington la 1ere fois mais la tu atteinds des sommets...

virginie24jb
Messages : 629
Enregistré le : 04 août 2009, 15:14
Localisation : Strasbourg (France)

Message par virginie24jb » 25 oct. 2014, 22:48

selena a écrit :Tu appliques un filtre particulier (par exemple sur la photo Enola Gay ?)
Il n'y a pas de filtre prédéfini. Je joue un peu avec les réglages (vibrance, ombres, niveau des blancs, etc.) jusqu'à ce que je tombe sur quelque chose qui me plait.
Loicnice a écrit :Bravo pour ce récit qui donne envie , c'est un rêve pour moi de louer une voiture et traverser les us en toute liberté . :cry:
Merci. J'espère que tu pourra le faire un jour. T'en prends plein les yeux et c'est que du bonheur !
gys a écrit :Fabuleux retour! merci et bravo. J etais deja fan de ton retour de Washington la 1ere fois mais la tu atteinds des sommets...
Merci beaucoup. :oops: Je suis contente que ça plaise et que ça peut être utile pour certains qui préparent leur voyage.
J'espère que la suite ne décevra pas. Maintenant j'ai la pression ! :!:

Répondre


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité