Snif, j'suis à la maison!

Vous revenez de New-York ou vous y êtes allé récemment ? Faites nous partager votre expérience. Racontez-nous tout !!!

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier, photo

Avatar du membre
guy66
Messages : 650
Enregistré le : 24 janv. 2006, 20:43
Localisation : Perpignan

Snif, j'suis à la maison!

Message par guy66 » 10 avr. 2006, 22:59

Dur le retour :cry: , pourtant le séjour à New-York a duré 6 heures de plus que prévu: malheureusement, c'était 4 heures dans un boeing 767 d'American Airlines et 2 heures à la porte 7 du terminal 8 de JFK :(.

Hier, atterrissage à Roissy à 12h30 au lieu de 7h30, donc TGV de 13h11 loupé; heureusement on a pu prendre un autre TGV à 14h04, mais avec changement à Lyon et Montpellier (les inconvénients d'habiter dans une ville dont la gare est le centre du monde :lol:).

Premier retour à la réalité lors de notre escale à Lyon: il est 16h30, on a 1h40 devant nous et une petite faim: on s'installe donc dans une brasserie pour commander un faux-filet frites, et là le serveur nous regarde comme des extra-terrestres... ok, on prendra un jambon-beurre. Enfin on est arrivé sains et saufs.

Je récupère un peu, je fais le tri des souvenirs et des photos (avec mon talent et ma maîtrise de mon appareil, il ne restera pas grand chose de visible :? ), et je vous délivrerai tout ça dans les jours qui viennent.

Mais je vous rassure, j'ai commencé par la fin, mais aussi par le seul point négatif du séjour; tout le reste était GEANT :D
Chasin' the trane Guy

"Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes."

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21228
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 10 avr. 2006, 23:02

Bon retour Guy
Oublie les inconvénients du retour, de toute façon ce seront tous les bons souvenirs qui te resteront.

Vivement que tu viennes nous raconter tout cela
:wink: :wink:

A bientôt :D

vanille
Messages : 275
Enregistré le : 13 mai 2005, 16:19
Localisation : metz

Message par vanille » 11 avr. 2006, 07:42

je te souhaite un bon retour guy !! :lol: :lol:

alex
Messages : 3350
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 11 avr. 2006, 08:36

AAAHH!
Viva Perpinya!!!!
Bravo et contente que le voyage se soit bien passé!!!
Ben oui :shock: c'est quoi un faux-filet frites??? :shock: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
Mamma Mia
Messages : 932
Enregistré le : 10 mars 2006, 15:18

Message par Mamma Mia » 11 avr. 2006, 09:42

Salut Guy!

Bon retour ici!

Tu parles du bar ZEBULON dans le topoic de Soopa, peux tu me dire où ca se situe précisément?
:D
Merci :wink:

Charlotte
Messages : 184
Enregistré le : 16 août 2005, 14:32
Localisation : Bordeaux

Message par Charlotte » 11 avr. 2006, 09:50

Hello Guy !

Bon retour parmi nous ! :D
J'espère que tu as pu assisté à pleins de concerts :wink:

Yannie
Messages : 205
Enregistré le : 22 nov. 2005, 15:59
Localisation : région parisienne

Message par Yannie » 11 avr. 2006, 13:44

Bon retour Guy! :lol:

Gisèle
Messages : 6472
Enregistré le : 30 déc. 2004, 14:41
Localisation : *SuD EsT EsT*

Message par Gisèle » 11 avr. 2006, 14:11

:( Ca y est Guy, déjà de retour parmi nous !!
J'imagine que la rentrée a du être difficile mais bon retour
quand même :wink: !!
¤Dégoutée d'être rentré de NYC¤ !!! :(

Edy
Messages : 325
Enregistré le : 30 janv. 2006, 16:15
Localisation : FRANCE

Message par Edy » 11 avr. 2006, 18:55

Bon retour! Courage!! :lol:
.¤° Edy °¤.
New York, New York...The big apple is perfect!
-+-+ I LOVE NYC -+-+

alex
Messages : 3350
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 11 avr. 2006, 19:05

Au fait Guy!! :P :P
Aide nous à resoudre le mystère: c'était toi sur la webcam vendredi???

Avatar du membre
audrey
Messages : 1995
Enregistré le : 31 déc. 2004, 14:43
Localisation : nice

Message par audrey » 11 avr. 2006, 19:07

Bon retour et bon courage... :D

le retour en France est doublement difficile : il faut se ré habituer au décalage horaire et au décalage d'acceuil dans les restaurants.....:roll:

Vivement ton récit bien détaillé et tes (j'en suis sûre) magnifiques photos :wink:
Et c'est reparti pour un tour !!!!!

Avatar du membre
guy66
Messages : 650
Enregistré le : 24 janv. 2006, 20:43
Localisation : Perpignan

Message par guy66 » 11 avr. 2006, 19:15

Merci au comité d'accueil, ça fait chaud au coeur de se savoir attendu :)

Mamma Mia , le Zébulon est au 258 Wythe Avenue à Brooklyn (metro L station Bedford Av, descendre Bedford vers le sud sur 5 blocks puis Metropolitan vers l'ouest sur 1 block, moins de 10 minutes à pied); le site est là: http://www.zebuloncafeconcert.com/

Alex, je suis passé à la webcam vendredi à 11am heure de NY soit 17h en France; il y avait un petit groupe de dames, j'ai montré une affichette FORUMNY fait 2 ou 3 fois coucou de la main mais je ne me suis pas éternisé.
Désolé que vous m'ayez loupé ou pas identifié :( (La prochaine fois je mettrais un maillot sang et or, je serai plus visible :lol: ).
Chasin' the trane Guy

"Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes."

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 16 avr. 2006, 23:09

Hello guy ! contente que tu sois enchanté de ton séjour, racontes nous ça très vite!

Avatar du membre
guy66
Messages : 650
Enregistré le : 24 janv. 2006, 20:43
Localisation : Perpignan

Message par guy66 » 21 avr. 2006, 00:22

Bon puisqu'on vient de passer Pâques, un petit conte de Noël:

C'est l'histoire d'un petit garçon, Henry, qui nait le 3 novembre 1935 à Philadelphie; tout petit, il se met à la musique avec son frère jumeau Léon: lui apprend le violon, Léon la clarinette et le saxophone ténor. Ils jouent du jazz et écoutent Charlie Parker, Dizzy Gillespie et Clifford Brown. Comme il se débrouille bien, il rentre à la Mastbaum Technical High School, au nord-est de Philadelphie, où il apprend l'harmonie, le solfège, l'orchestration, et se met à la contrebasse. Il ne parle pas beaucoup, mais ses talents de dessinateur de comics lui valent l'estime de ses camarades, alors que ses professeurs reconnaissent en lui un musicien de première classe et le sélectionnent dans l'orchestre symphonique de la ville.

Admis à la Juilliard School of Music, Henry Grimes poursuit son apprentissage classique sous la direction de Fred Zimmerman, bassiste du New-York Philharmonic, et signe ses premiers engagements de jazzman, accompagnant des artistes comme la chanteuse Anita O'Day. En 1957, à sa sortie de la Juilliard, il s'installe à New-York et est engagé dans le quartet de Gerry Mulligan, avec lequel il va enregistrer quelques albums. Puis il rejoint Sonny Rollins pour un trio avec Roy Haynes. Lors du festival de Newport 58, il joue avec Benny Goodman, Lee Konitz, Thelonious Monk...

Dans les années qui suivent, il tourne régulièrement aux Etats-Unis et dans toute l'Europe avec Sonny Rollins (le concert du 11 mars 1959 à Aix-en-Provence est sorti sur CD en 1989). Il joue et enregistre avec les plus grands: Cecil Taylor, Charles Mingus (!), Coleman Hawkins... Il participe à l'avant-garde du jazz, étant des premiers enregistrements américains d'Albert Ayler, et grave ses propres compositions en décembre 1965 avec ses colocataires du 272 E. 7th Street, entre les avenues C et D, Perry Robinson à la clarinette et Tom Price à la batterie. Fin 66, il est dans les studios réputés de Rudy Van Gelder, pour les albums historiques de Don Cherry, "Symphony for Improvisers" et "Where is Brooklyn?", le "Conquistador" de Cecil Taylor, tous deux chez Blue Note, et l'album "Tauhid" de Pharoah Sanders, chez Impulse.

Mais la fortune n'est pas au rendez-vous du succès artistique, et Henry part à San Francisco en 1967 pour accompagner Jon Hendricks et Al Jarreau. En 1968, à la fin des contrats, il descend à Los Angeles. Sa contrebasse ayant beaucoup souffert lors de ces longs déplacements sur le toit d'une voiture, il la confie à un luthier, qui lui réclame pour la réparation une somme qu'il incapable de règler. Henry laisse alors sa contrebasse en gage, pensant pouvoir la récupérer plus tard... et disparait totalement de la scène artistique. Plus personne n'entend parler de lui, et en 86 le magazine Cadence rapporte son décès, fin 84...

A l'automne 2002, un dénommé Marshall Marrotte, travailleur social à Athens-Géorgie et fan de jazz à ses heures perdues, retrouve la trace d'Henry; il vit seul dans une petite chambre d'hotel à Los Angeles, subsistant de petits boulots et de l'aide sociale... et serait ravi de pouvoir rejouer de la contrebasse. Margaret Davis, rédactrice de la revue électronique Art Attack ("pour et à propos de la libération des musiciens à New-York"), relaie l'information auprès de la communauté jazzistique américaine, et en décembre 2002, William Parker, contrebassiste né en 1952 dans le Bronx, un des leaders de la scène du jazz New-Yorkais, lui fait cadeau d'une contrebasse verte appelée "Olive Oil".

Après quelques semaines d'exercices, Henry reprend les concerts à Los Angeles début 2003, puis fait un retour triomphal à New-York en mai, au Vision Festival (dont William Parker est un des organisateurs). Réinstallé à New-York en juillet, il joue avec les musiciens de la nouvelle scène New-Yorkaise et est élu musicien de l'année 2003 par le magazine All About Jazz. En 2004 et 2005, il tourne aux Etats-Unis et dans toute l'Europe, anime des ateliers et des master classes, et impressionne tous ceux qui ont la chance de l'entendre ou de jouer avec lui, autant par la puissance de son art que par l'humilité de son comportement.


J'espère que cette histoire vous a plu (c'est un résumé de la biographie d'Henry Grimes trouvée sur son site et complétée de deux ou trois infos glanées sur le net). J'ai eu la chance de croiser "Olive Oil" à la galerie du Clemente Soto Velez Cultural Center (107 Suffolk St. @ Rivington). Mon camarade de jazz Domi l'a prise en photo:
Image
C'était un concert d'Henry Grimes au Vision Club, le dimanche 2 avril, à 3pm. Il jouait avec Marshall Allen, un illuminé de 82 ans, membre du Sun Ra Arkestra à partir de 1958 et qui en a repris la direction après le décès de Sun Ra en 1993 et de John Gilmore en 1995.
Marshall jouait du sax alto et de l'EVI (Electronic Valve Instrument):
Image
Comment ça marche? En gros on souffle dedans et on actionne les trois pistons, un peu comme une trompette, mais on fait aussi tourner le moulinet situé en bout pour changer d'octave. Passé l'étonnement, la qualité du musicien vous fait vite oublier l'instrument pour ne retenir que la musique.
Les deux papys étaient accompagnés par 3 petits jeunes: Andrew Bemkey à la clarinette basse, Gamiel Lyons à la flûte, et Tyshawn Sorey à la batterie.
On a eu la chance d'assister à un très beau concert, avec beaucoup d'engagement de la part de tous les musiciens et surtout un plaisir évident et formidablement communicatif.
Pour les curieux, l'annonce du concert avec une présentation détaillée de chaque musicien et des liens vers leurs sites: http://jazzcornertalk.com/speakeasy/sho ... hp?t=15471
Chasin' the trane Guy

"Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes."

Cadillac
Messages : 378
Enregistré le : 29 sept. 2005, 18:11

retour difficile

Message par Cadillac » 21 avr. 2006, 22:29

Eh oui le retour est toujours ! difficile ! tout semble différent, et effectivement on semble être un extra terrestre, on dirait que tout s'est soudain arrêté ! comme lorsque l'on descend d'un manège pleins de couleurs et de sons, et hop tout est ralenti et presque en noir et blanc !
mais c'est cà la magie de New York c'est de nous faire voir la vie en mouvement de couleurs ! chacun à sa façon mais on ressent tous la même chose au retour on est un peu on va dire figés !
Bon retour à la réalité et courage le prochain voyage viendra vite !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités