Fil rouge : Le roman ForumNY

Pour discuter des sujets hors New York ;-)

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier

Avatar du membre
Gstef
Mister ForumNY 2007
Messages : 1093
Enregistré le : 20 févr. 2006, 09:19
Localisation : EVRY

Fil rouge : Le roman ForumNY

Message par Gstef » 03 avr. 2006, 09:01

Allez je me lance :wink: . Soyez indulgents, pas facile de commencer je trouve :oops: :oops:

"
23h, une nuit parmi tant d'autres sur Broadway au abord de times square.
Les enseignes illuminent cette fourmilière géante, l'activité est débordante et les théatres sont pris d'assault par les new yorkais et ses nombreux touristes.

D'un pas pressé il avança vers sa destination, tout en évitant de percuter un passant. Des gouttes de sueur ruisselèrent sur son visage. D'un coup d'oeil rapide, il vérifia que personne ne le suivait, tout en sachant qu'il lui serait difficile d'apercevoir quelque chose de suspect dans cette foule.

Cela faisait 1 an qu'il n'était pas venu ici, il se souvenait du jour ou il avait découvert cette avenue magnifique. Il était venu avec sa femme et son fils, et c'est là que ce dernier avait découvert les fameuses brioches au chocolat que seule Bouley Bakery savait faire. Le temps lui sembla soudain suspendu et si lointain !
Une dispute d'un couple le sortit de sa torpeur. Son sourire s'effaça, il regarda la grande pendule de Broadway.23h01. "Merde, je vais être en retard" se dit-il

Il se mit à accélérer le pas, quand un sifflement le fit stopper net. Cela venait de cette petite ruelle ? se demanda-t-il. Il s'avanca doucement lorsqu'il compris ce qu'il se passait réellement en face de lui. Une détonation se fit soudainement entendre..."

(A suivre...)

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 03 avr. 2006, 13:03

Il n'etait pas le seul à avoir entendu.
Déja une petite troupe de badauds s'aglutinnait devant la ruelle. Trois grands flics en uniforme, sortirent du réduit nauséabond et commençaient à dissoudre l'assemblée. Notre homme resta figé... c'etait la meme ruelle animée qu'il avait remarqué l'après midi mème. Il y avait vu un sans abri qui parlait aux oiseaux tout en les nourissant de miettes. Que c'etait-il passé?
Devant sa résistance à s'éloigner, l'agent O'Donnel l'interpella:" Monsieur, il ne faut pas rester là, veuillez circuler, s'il vous plait.
- Où est le clochard ? reussit-il a bèguayer.
-Vous connaissez le vieux sam? s'etonna l'agent.
- A vrai dire non, mais je l'ai vu cette après midi avec ses oiseaux..."
O'Donnel se tourna vers ses deux collègues et demanda à notre homme de le suivre au poste de police voisin sur Time Square. Il avait peut -etre des informations interressantes pour la brigade.
Arrivés au poste, on le fit s'assoir dans un hall où hurlaient autant les sonneries des téléphones, des policiers épuisés, des prostituées indignées et des touristes émèchés.
La porte en face de lui s'ouvrit sur un jeune inspecteur.
Celui -ci le fit entrer dans le bureau et se presenta:
" Bonsoir , je suis l'inspecteur Scott Bauer de la Police de New-York. Mes hommes m'ont dit que vous connaissiez le Vieux Sam?"

(to be continued...)
IN BAGELS WE TRUST

alex
Messages : 3350
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 03 avr. 2006, 14:59

-« Non, vos hommes n’ont pas pu vous dire ça puisque je ne le connaissais pas.
Ou alors, ils vous ont menti. Serait-ce possible Inspecteur ? Ils vous ont menti ? Vous ont-il déjà menti ? »
L’inspecteur Scott Bauer de Saint Louis dans le Missouri n’appréciait pas du tout ce genre d’humour, ni le regard
inquisiteur de Deedee.A.
-« Vous n’êtes pas en position de nous faire rire, si vous voyez ce que je veux dire.
-Non.
-Hé bien, pour commencer, dites nous un peu ce que vous faisiez à cette heure là, dans cette ruelle ? »
Là, Deedee.A. pris conscience que cet entretien pouvait prendre des heures si il ne collaborait pas un peu.
-« Ok. J’allais rejoindre ma femme que je n’ai pas vu depuis 10 mois, et là je suis en retard à cause de vous car j’ai
eu le malheur d’être là où et quand il ne fallait pas.
-Alors vous dîtes que vous ne savez pas du tout qui est Sam, ni par qui il a été enlevé…c’est ça Deedee.A. ?
-Oui
-Et votre femme, elle a un nom ? Dit Bauer avec un rire grivois
-Erika. »

Gisèle
Messages : 6472
Enregistré le : 30 déc. 2004, 14:41
Localisation : *SuD EsT EsT*

Message par Gisèle » 03 avr. 2006, 15:26

- Erika, un bien joli prénom ! Mais ça fait quand même un peu tard pour un rendez-vous non ?
- Je n’y peux rien inspecteur Bauer, son avion a attéri en fin d’après-midi et je voulais lui laisser le temps de
rentrer chez elle.
- Ok, si vous voulez et ce rendez-vous devait avoir lieu où ? demanda t-il soupçonneux
- Dans un déli qui fabrique de merveilleuses brioches au chocolat ! Ca nous rappelle tellement de souvenirs !!
- Hop hop hop, les violons c’est pas mon truc alors restons en aux faits dit-il d’un ton sec !!
Donc vous n’avez pas vu votre femme depuis 10 mois et vous vous donnez rendez-vous dans un déli pour
manger des brioches au chocolat à 23h passées parce-que ça vous rappelle des souvenirs ??? Dites-moi,
juste pour savoir, vous me prenez pour un idiot ou quoi ???
- Mais je vous jure que c’est vrai inspecteur !!
- Et votre femme elle a un n° de téléphone où on pourrait la joindre afin qu’elle corrobore votre histoire ?
- Et bien dit-il l'air plutôt gêné, vous allez trouver ça étrange mais le portable d’Erika a été volé !!
- Allons bon !!!! Et bien on va aller la chercher chez elle, vous n’y voyez pas d’inconvénients j’espère ?

(A suivre….)
Modifié en dernier par Gisèle le 03 avr. 2006, 16:07, modifié 2 fois.
¤Dégoutée d'être rentré de NYC¤ !!! :(

Avatar du membre
Didier
Fondateur de ce forum en 1999 :-)
Messages : 10474
Enregistré le : 30 sept. 2004, 23:15
Localisation : Paris, France

Message par Didier » 03 avr. 2006, 16:05

- Aucun inspecteur mais elle n'y sera pas. Puisque je vous dis que nous avions rendez-vous dans ce déli. Elle doit encore m'y attendre...
Deedee imaginait déjà Erika excédée. Elle avait horreur des gens en retard.
Un lieutenant apparaît dans l'entrebaillement de la porte.

- Inspecteur, il y a du nouveau. Au sujet de l'explosion... C'est... Enfin, ça à l'air...
- Allez-y Alex, je vous écoute !, lance Bauer.
- C'est pas banal..., marmonne le jeune lieutenant
- Comment ça pas banal ?

Le lieutenant baisse les yeux et parcourt rapidement une feuille griffonée à la hate.
- Je viens d'avoir Murphy sur place. D'après les premiers éléments que nos hommes ont relevé, il me dit que ce n'est pas une voiture piégée, ni une explosion due au gaz. C'est autre chose...
- L'inspecteur Bauer fronce les sourcils : Autre chose ? Et on a une idée de ce que c'est ?
- Aucune inspecteur. Tous les témoins parlent d'un sifflement étrange puis d'un énorme fracas... Les pompiers sont en train de déblayer les gravas. On ne sait pas encore s'il y a des victimes.

Deedee ne dit pas mot. Il écoute captivé. Lui aussi imagine ce qui avait pu se produire. C'est alors que son téléphone portable sonne...

(A suivre...)
Laissez-vous guider à New York : commandez votre exemplaire de notre guide New York vu du Web.

Avatar du membre
Mamma Mia
Messages : 932
Enregistré le : 10 mars 2006, 15:18

Message par Mamma Mia » 03 avr. 2006, 16:05

C'est Erika, elle lui parle avec un débit saccadé et rapide.

- Je t'ai attendue... Je suis retournée à l'hôtel, j'ai entendu une terrible explosion, il y a eu beaucoup d'agitation, j'ai pris peur.

Pourquoi n'es tu pas venu?

L'esprit de Deedee se remémore aussitôt les mois précédents ... et en veut terriblement à Bauer de cet acte manqué.

Ils se sont donnés rendez vous à New York parce que ils y ont un passé heureux ici.Il sont venus il y a un an précisément, avec leur fils, ils y ont passés les deux mois les plus heureux de leur vie... puis du jour au lendemain, elle a disparu, sans laisser de traces.

Une enquête a été menée sans aucun succès, il est alors retourné chez eux, avec son fils mais sans elle...

Il y a quelques jours, il a reçu un appel étrange, un souffle... aucune parole... On a raccroché.

Puis un autre appel, une voix, la voix, cette voix qu'il n'avait jamais oublié... la sienne...
Modifié en dernier par Mamma Mia le 03 avr. 2006, 16:32, modifié 3 fois.

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 03 avr. 2006, 17:31

Mais pour l'instant Deedee A. se demande bien où est passé le clochard de la ruelle celui que la police a nommé le vieux Sam. Qu'est -il devenu? est-il blessé? Mort peut -etre?
Erika est furieuse mais en bonne santé, il sera bon pour une soupe à la grimace tout au plus. Et ce Scott Bauer que veut-il à sa femme? et maintenant ce maudit portable!
-"allo?"
Un instant de silence et puis il entends une voix lui crier à l'oreille: -"FELICITATIONS!!! vous etes le numéro gagnant de notre grand jeu sur radio WPKX"ne quittez pas je vous mets en relation avec notre animateur, vous serez en direct sur les ondes!"
Deedee n'en croit pas ses oreilles, il a pourtant demandé à son opérateur de mettre son numéro sur liste rouge !! il raccroche.
La soirée prenait une sale tournure pour cet homme qui avait prévu simplement de manger des brioches au chocolat avec son épouse dans leur déli favori.
Il etait coincé dans ce commissariat en face d'un inspecteur qui ne savait plus où donner de la tête, entouré de policiers surexcités et d'après ce qu'il comprennait, la police s'interressait d'un peu trop près à sa vie privée qui avait été, certes, depuis quelques mois, cahotique...
IN BAGELS WE TRUST

Tom Sawyer
C'est l'Amérique !
Messages : 3431
Enregistré le : 26 mars 2006, 00:44

Message par Tom Sawyer » 03 avr. 2006, 18:47

Après d'interminables minutes de questions sans réponse, l'inspecteur Bauer décida de relâcher notre homme. En se relevant, Deedee voulu reprendre son téléphone, mais l'inspecteur pensait autrement.
- Si cela ne dérange pas, nous aimerions faire quelques vérifications de votre cellulaire.
- Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ?
- Vous ? Rien... Mais, pour info, aucune station de radio New Yorkaise ne se prénomme WPKX. Nous voulons simplement vérifier l'appel. Repassez demain pour le reprendre.
Au fond de lui, l'inspecteur n'avait pas confiance en Deedee. Le laissant d'abord sortir, Bauer fit signe à l'officier Benson de le suivre discrètement.
Dehors, Deedee, respira à plein poumons, il n'aimait pas rester enfermé. Il regarda sa montre. Il était 1h30.
Pour rentrer chez lui, sur la 52ème, il décida de rentrer à pied pour se vider la tête. Arrivé au croisement de la 51ème et de la 7ème Avenue, il s'arrêta. Quelqu'un sur un banc attirait son attention. Cette mystérieuse personne semblait nourrir un attroupement d'oiseaux qui survolaient le lieu. Malheureusement, le carrefour était mal éclairé et les fenêtres des immeubles étaient toutes éteintes. Deedee semblait confus. Afin d'être sûr, il cria :
- Sam !
Tout à coup, la personne sur le banc se releva et regarda en direction de Deedee qui rappela :
- Sam ! Je veux vous parler ! Sam !
Le vieux clochard ramassa son sac qu'il avait laissé par terre et s'enfuit dans la 51ème. Deedee lui courut après et tourna sur la 51ème. Benson qui était sensé suivre Deedee pris la même direction. A peine eu-t-il pris la direction de la poursuite, il retrouva le vieux clochard allongé par terre, le front ensanglanté.

scott
Messages : 2806
Enregistré le : 04 oct. 2004, 22:10
Localisation : Saint-louis

Message par scott » 03 avr. 2006, 19:48

Deedee se jette au près de Sam, ensanglanté.
Sam avait apparemment perdu connaissance, il avait du sang dans le visage, qui coulai directement de son front. Ce n’était pas beau à voir. Deedee se mis à lui mettre de légère claque pour le réveiller, mais rien n’y fait… Sam restait inconscient.

Benson, qui suivait Deedee depuis sa sortie du commissariat, arriva sur les lieux, il vit Deedee près de Sam. Il cria :

- « Deedee lève toi, et fais trois pas en arrière »
... Aucune réponse n’émanait des lèvres de Deedee
- « Deedee, lève toi !! Vite !! Je ne me répèterai pas…»
Deedee se leva, se retourna, et regarda Benson d’un regard sombre, effrayant…

Les yeux de Deedee devinrent rouges, Benson était comme hypnotisé par son regard, il ne pouvait plus bouger, il transpirait… . Le sol se mit à trembler…

Soudain, à l’entré de la rue, le sombre de la nuit, fit place à une grande lumière etincellante… La meme lumiere qui précédais l'explosion qui etais survenu un peu plus tot à New York...

A suivre…
New York : 2001, 2002, 2006, 2008, 2010, 2011, 2012(x2)
C'est pour quand le prochain ? ...

alex
Messages : 3350
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 04 avr. 2006, 08:17

Tant de choses se bousculaient dans son esprit. On l’avait fait suivre, l’Inspecteur n’avait donc pas confiance en lui. La fatigue, le stress, la colère surtout d’avoir loupé son rendez-vous si important avec Erika le firent chanceler quelques secondes. Presque inconscient il était incapable d’identifier cette intense lumière qui l’aveuglait.
Enfin, Deedee entendit à nouveau la voix de cet homme qui le suivait. Son intonation le fit comprendre qu’il n’était pas là en ami.
-« Qui êtes-vous ? Lança-t-il.
-T’occupe ! Dis moi plutôt ce que tu lui veux à ce vieux.
-Mais enfin, c’est un SDF que j’ai croisé cette après-midi et que tout le monde cherche.
On m’a dit qu’on l’avait kidnappé. Lorsque je l’ai vu, j’ai voulu savoir comment il allait.
J’ai fais quelque chose de mal peut être ? Ajouta Deedee sur un ton insolent et désabusé.
Enfin, il comprit que cette lumière venait aussi en partie, de la lampe torche d’un second policier arrivé sur les lieux.
Même si il n’avait pas une grande expérience des commissariats, Deedee comprit que cette lampe torche dans les yeux pourrait bien devenir son futur proche.
-« Ecoutez nous perdons du temps, Sam est blessé, appelez des secours »
Il se pencha sur Sam qui revenait à lui peu à peu.
C’est alors qu’on l’entendit murmurer :
-« Il sont voulu me faire sauter, les salauds »
Puis il replongea dans un pseudo coma.
La soirée était loin d’être finie pour Deedee…

Tom Sawyer
C'est l'Amérique !
Messages : 3431
Enregistré le : 26 mars 2006, 00:44

Message par Tom Sawyer » 04 avr. 2006, 14:16

Benson demanda à Hargistay de bien vouloir arrêté Deedee et de l'emmener dans sa voiture. Celui-ci obéît et serra les menottes autour et lui dit ses droits tout en le conduisant vers le véhicule :
- Deedee, nous vous arrêtons pour violence sur personne. Vous avez le droit de garder le silence...
- Je n'ai rien fait, déclame Deedee !
- Tout ce que vous pourrez dire sera retenu contre vous...
Avec force, le policier fit monter le suspect dans la voiture. A peine assis, un coup de feu retentit. Mais, Hargistay ne bougea pas. Quelques secondes plus tard, Benson arrivait dans notre direction, rangeant en même temps son arme. Il monta dans la voiture. Les deux agents se regardèrent et se firent un signe de la tête. Deedee cria alors :
- Qu'avez-vous fait à Sam, bande de salauds !

Avatar du membre
Donovan
Messages : 269
Enregistré le : 20 mars 2006, 11:45
Localisation : Nantes

Message par Donovan » 04 avr. 2006, 15:36

mais déjà la voiture s'engouffra sur une longue avenue si commune à cette bonne ville de Manhattan ...

Les lumières de la ville se reflettaient sur les goutelettes ruisselant sur les vitres de la voiture ...

Deedee, le regard perdu sur la rue qui défilait se demandait qu'est-ce qui lui arrivait ...

Etait-il dans un cauchemard ? peut-être s'était-il assoupi chez lui et il était en train d'imaginer tout cela ... il ferma très fort les yeux, comme lorsque l'on est petit et que l'on veut se réveiller ... mais rien ... toujours cette voiture, ces menottes et cette situation suréaliste ...

La voiture accélérait et la pluie qui avait commencé par de simples goutelettes commence à redoubler d'effort ...

soudain une détonation vint perturbé Deedee et la voiture dans un crissement de roues fit un dérapage et viens s'encastrer contre un taxi jaune ...

Le bruit du klaxon réveilla Deedee ... il était là, gisant dans la voiture ... le visage en sang ... devant lui les deux agents penchés sur le tableau de bord gisaient là, inanimés ...

Deedee complètement choqué par cet accident regardait autour de lui ... il voyait flou, du sang lui coulait sur les yeux ... les menottes lui meurtrissaient les poignets ... soudain une ombre s'approcha de la voiture ...

scott
Messages : 2806
Enregistré le : 04 oct. 2004, 22:10
Localisation : Saint-louis

Message par scott » 04 avr. 2006, 17:35

Deedee complètement choqué par cet accident regardait autour de lui ... il voyait flou, du sang lui coulait sur les yeux ... les menottes lui meurtrissaient les poignets ... soudain une ombre s'approcha de la voiture ...


L’ombre s’approcha d’un pas lent mais fracassant de plus en plus prêt de Deedee, un vent glacial se mis à accompagner la pluie, Deedee grelottait…
La porte arrière de la voiture de police s’ouvrit dans un grincement rappelant les films d’horreurs, une main agrippa le col de la veste de Deedee et le tira à l’extérieur de la voiture… . Soudain, Deedee aperçu l’autre main de l’homme qui l’agrippai, il sorti de sa veste une pince énorme, et coupa les menottes que portai Deedee.
Deedee effrayer cria :

- Qui etes vous ??? Lâcher moi !!!

- Chut, ils ne sont pas morts….

- Qui sa ?? qui sa ??

- Les flics…

Deedee, tout en s’essuyant le front et l’homme mystère caché par sa capuche s’éloignèrent de la voiture,…
Ils traversèrent la route, pour se trouver dans Central park, près de l’arche… .
L’homme repoussa Deedee contre le mur, puis, enleva sa capuche… .

- Vous ici ?? Scott Bauer ?? Qu’est ce que vous me voulez ??

- Je viens de te sauver la vie, tu pourrais commencer par me remercier…

- Oui mais de qu’elle façon !!

- J’avoue que ce fut rude pour toi, mais je crains que cette histoire est loin d’être terminé…

- Pourquoi ??

- Sam…

- Quoi Sam ?? Ils l’ont tué sous mes yeux… Ils voulaient me faire porter le chapeau… Bon dieu mais dites moi ce qu’ils me veulent !!!

- Deedee écoute moi bien, Sam n’était pas un simple clochard, il faisait partie d’un organisme privé, il était…

A suivre...
New York : 2001, 2002, 2006, 2008, 2010, 2011, 2012(x2)
C'est pour quand le prochain ? ...

Tom Sawyer
C'est l'Amérique !
Messages : 3431
Enregistré le : 26 mars 2006, 00:44

Message par Tom Sawyer » 04 avr. 2006, 19:31

Il était… Un coup de feu retentit et le visage de Bauer se figea. Du sang se mit à perler de ses lèvres. Il commença à suffoquer et s’écroula lourdement sur le sol. Deedee ne comprenait pas. Il se baissa au niveau de Bauer et essaya de le relever, sans y arriver. Sa main, qu’il avait mis dans le dos de Bauer glissa. En regardant sa main ensanglantée, il se rendit compte que l’inspecteur avait reçu une balle dans son dos. Très vite, le pouls de l’inspecteur diminua pour s’arrêter.
Deedee se remis debout et angoissé tourna sur lui-même afin de voir tout pouvait venir le coup de feu. Il n’y avait personne.
La pluie battante commençait à lessiver la flaque de sang qui émanait du corps de l’inspecteur.
Soudain, l’officier Hargistay qui s’était extirpé de la voiture apparu au bout de l’allée. Deedee prit alors ses jambes à son coup et alla se camoufler dans un bosquet tout proche du cadavre de l’inspecteur.
L’officier ne cessait de s’approcher du corps. Et, quand il fût à ses pieds, il lui donna un léger coup de pied pour vérifier la mort. Rien ne bougeait. Alors, il sorti son talkie-walkie de son étui et appela le poste. Quelqu’un répondit. Hargistay fit semblant de prendre un air affolé et décrit Deedee comme étant le meurtrier de l’inspecteur. On lui répondit qu’on lui envoya de l’aide.
Le message lancé, Hargistay se mit à crier :
- Deedee ! Deedee je sais que tu es là. Je sais que tu m’entends. Si tu sors maintenant, je ne te ferais aucun mal.
Un long silence s’installa.
- Tu vas sortir maintenant ! C’est un ordre !
Soudain, un bruit surgit d’un bosquet pas très loin de Deedee. Hargistay sortit son arme et pointa en direction du buisson. Voyant que personne ne sortit, il rangea son revolver.
Pendant ce temps là Deedee essayait de s’éloigner le plus discrètement possible du lieu du crime. Il savait bien que tôt ou tard, il devrait réapparaître afin de démontrer son innocence.

Avatar du membre
Gstef
Mister ForumNY 2007
Messages : 1093
Enregistré le : 20 févr. 2006, 09:19
Localisation : EVRY

Message par Gstef » 05 avr. 2006, 13:01

CHAPITRE 2 :


HOTEL CHANDLER - 12 East 31st Street - 5h30

Elle reprit une petite bouteille de whisky dans le bar de sa suite. Encore toute tremblante et en larmes, elle porta la bouteille à ses lèvres.
L'alcool ne lui paraissait plus si fort, faut dire elle avait arrêté de compter les verres il y a plus d'une heure.

Elle se leva et regarda son visage dans la glace.

"Tu es pitoyable, ma pauvre Erika" se dit-elle à haute voix.

Machinalement, elle repensa aux évènements de ce soir.

Un inconnu l'avait contacté à son arrivée à JFK.
Au début, elle avait trouvé ça amusant, mais lorsque ce dernier avait commencé à lui parler de choses intimes comme le nom de son mari, elle paniqua.

Cet homme était grand, les cheveux grisonnants. Un beau visage, surement une personne proche de la quarantaine.
Ce dernier commenca à lui parler de son fils, de sa sortie scolaire au Museum of natural History prévu aujourd'hui...

"Clapton ! se dit-elle". Il s'était rencontré à un concert de Eric Clapton, son mari et elle, d'ou le prénom en hommage.

Elle écarquilla les yeux, et pris derechef son portable pour appeler son mari. Ce dernier ne répondait pas comme souvent ces derniers temps.
Erika se rapella alors le le numéro de leur nourisse, elle composa le numéro et tomba sur une voix masculine lui stipulant d'écouter attentivement ce que la personne en face d'elle avait à lui dire.

L'homme la regarda en souriant :

"Bien, je pense avoir retenu votre attention, nous allons pouvoir discuter.

Ah oui ! Au fait ! Si vous en parlez à qui que se soit, il meure ..."
Mon programme Mister ForumNY pour l'année 2007 :
- Nationaliser l'Erikatisation par le Wiki
- Embaucher Patricia comme 1ere secrétaire pour demander les autorisations videos à Arte

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité