un rêve gâché?

Vous préparez un voyage à New York ? Discutez du vol, des transferts, des hôtels, des visites, des prix...

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier

natacha78

un rêve gâché?

Message par natacha78 » 26 janv. 2006, 13:44

Salut , j'ai entendu dire que Bush allait bloquer l'entrée aux Etats Unis aux touristes. :(

Est ce vrai car je dois y aller au mois de Mars pour la 1ère fois et je serais vraiment déçue... :cry:
Merci à tous.

Titi
Messages : 335
Enregistré le : 31 déc. 2004, 15:55
Localisation : Paris

Message par Titi » 26 janv. 2006, 14:04

Tout ce que je peux te dire c'est que mon cousin qui va partir en mai est en train de galérer sévère pour les démarches de passeport et surtout de visa, c'est un vrai parcours du combattant et ça coute cher...ils sont fous l'administration ricaine !!
En tt cas, je suis content d'avoir fait mon passeport l'année dernière avant octobre ...:)
New-york, Neeeeewwwww Yoooooooooork ! Tin tin tin tintin

alex
Messages : 3350
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 26 janv. 2006, 14:45

QUOI???????? :shock: :shock: :shock:
C'est quoi cette histoire??
A Tous les touristes? Pour la grippe aviaire ou la contamination des idées refractaires à Bush??????

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21262
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 26 janv. 2006, 14:50

Faudrait peut être arrêter de paniquer !!!
Il y a d'une part une administratrion qui souhaite des passeports sécurisés, et d'autre part pleins de pays qui ne sont pas encore équipés pour les fournir.
Soyez certains que si vous n'avez rien à vous reprocher vous n'aurez aucun soucis pour avoir votre passeport ou votre visa.
Les Etats Unis n'ont aucun intérêt de fermer leurs frontières !!!
Qu'ils vérifient qui veut rentrer me semble normal

Avatar du membre
silviu
Mr Enigme 1er trimestre
Messages : 692
Enregistré le : 21 janv. 2005, 09:58
Localisation : Saarbrücken (Allemagne)

Re: un rêve gâché?

Message par silviu » 26 janv. 2006, 15:47

natacha78 a écrit :Salut , j'ai entendu dire que Bush allait bloquer l'entrée aux Etats Unis aux touristes. :(
J'aime beaucoup la façon de lancer des rumeurs alarmistes :) Et c'est Bush lui-même qui bloque les entrées ? Purée, vu le nombre d'aéroports il va avoir du boulot le pauvre :)

Silviu

natacha78

Message par natacha78 » 26 janv. 2006, 16:13

En fait c des amis qui ont entendus ça à la radio soit disant ce serait suite à la cassette envoyée par ben laden concernant d'autres attentats de prévus...
RASSUREZ-MOI!!!

Avatar du membre
D.Zitka
Messages : 2059
Enregistré le : 02 oct. 2004, 19:16
Localisation : Braine l'alleud ( belgique )

Message par D.Zitka » 26 janv. 2006, 17:19

aller aller calme lol.

si Bush fait ca je pense que plus auqun ricains rentre dans les pays étrangers...

n'empeche que oui les usa sont parfoit dur mais je trouve sa bien...

en belgique on rentre n'importe comment et n'importe qui...

et apres merci les ennuis.

la belgique est loin d'être sévère ... enfin ont dit la belgique terre d'aceuille...
mais faudrait pas exagéré.
donc pour sa je suis d'accord avec les Américains mais je pense pas que les pays de l'union euro.. vont avoir des ennuis des comme ceux des pays tel les pays qui sont d'origine Arabes...
alller courage encorre quelques années et Buhs serrat plus la lol.

a CNN Laura Bush a dit vivement la fin de son mandat car j'aime pas trop qui soit président pour sa sécurité lol
USA
Barack Obama président

Againplease
Messages : 9
Enregistré le : 09 janv. 2006, 10:05

Message par Againplease » 27 janv. 2006, 07:53

bonjour,

comme d'habitude, les rumeurs et les a-priori nous gachent le plaisir des Etats-Unis, moi en arrivant à NY, j'avais la trouille du contrôle de l'immigration, les savoir si strictes, devoir remplir les 2 papiers du mieux possible sans faire de fautes, et bien ça s'est trés bien passé, trés peu d'attente, aucun enervement, des employés trés organisés, et des gens
corrects et agréables à toutes les formalités.
Des mesures stictes de sécurité, il en faut et c'est tant mieux.
Je ne peux pas dire la même chose lors de mon passage à Ch. de Gaule, là des queues pas possibles aux formalités, les bagages qui ne suivent pas aux correspondances, des plaisanteries de la part des employés lorsque les bagages passent au scanner ...

A+
Pat

natacha78

Message par natacha78 » 27 janv. 2006, 11:30

Merci c cool de me rassurer c la 1ère fois que j'y vais et je veux pas rater ça!
Je suis trop pressée!!!

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21262
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 27 janv. 2006, 12:18

natacha78 a écrit :Merci c cool de me rassurer c la 1ère fois que j'y vais et je veux pas rater ça!
Je suis trop pressée!!!
Rassure toi tu ne rateras rien du tout :wink:
Profites en pour t'inscrire sur le forum, tu auras un tas d'avantages, comme voir tous les nouveaux messages depuis ta dernière visite (ils seront marqués d'un drapeau orange, tu pourras faire des messages personnels avec d'autres membres du forum, tu auras accès au bar om tu pourras lire la gazette du forum avec toutes les dernières nouvelles et informations sur New York, participer au jeu de l'enigme, bref que des avantages.
N'hésites pas, un click en haut de la page et tu t'inscris :wink: :wink:

Au fait quand pars-tu exactement? On te rajoutera dans la liste des prochains départs :wink:

Avatar du membre
burner
Messages : 137
Enregistré le : 28 sept. 2005, 21:07
Localisation : suresnes

Message par burner » 27 janv. 2006, 13:16

les autorités américaines exigent que les passeports établis après le 26 OCTOBRE 2005 soient biométriques . Le probleme , c'est que la fabrication de ce passeport à été stoppée à cause d'un contentieux entre les syndicats de l'imprimerie nationale et le ministère de l'intérieur .
Résultat : seuls les détenteurs d'un passeport délivré avant le 26 OCTOBRE 2005 à condition qu'il soit à lecture optique peuvent se rendre aux U.S.
Les autres doivent obtenir un visa ( 85 euros ).
L'ambassade est submergée de demandes .

natacha78

Message par natacha78 » 27 janv. 2006, 14:10

Je pars la semaine du 20 au 27 mars c pas tout de suite mais le temps passe si vite!
C'est mon copain qui m'offre ce beau voyage c'est mon plus beau cadeau de noel!
En ce qui concerne mon passeport je l'ai fait il y a 2 ans j'espère qu'il est à lecture optique je ne m'y connais pas du tout...

Titi
Messages : 335
Enregistré le : 31 déc. 2004, 15:55
Localisation : Paris

Message par Titi » 27 janv. 2006, 14:18

il y a 2 ans ....C'est pas sûr..
New-york, Neeeeewwwww Yoooooooooork ! Tin tin tin tintin

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21262
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 27 janv. 2006, 14:27

Boh en principe il y a deux ans tous les passeports étaient déjà à lecture optique tu sais.
Tu peux voir un exemple dans le wiki

http://www.wikinyc.com/

sous préparer son séjour, quelles sont les formalités

Jonas
Messages : 207
Enregistré le : 07 déc. 2005, 23:42
Localisation : N'habite plus à l'adresse indiquée.

Message par Jonas » 27 janv. 2006, 17:26

500 000 Français privés d'Amérique
LE MONDE | 25.01.06 | 14h17

Pour aller aux Etats-Unis, mieux vaut ne pas être français. Ou alors il faut faire partie des miraculés disposant d'un passeport à lecture optique, délivré — c'est essentiel — avant le 26 octobre 2005, date fatidique au regard de la nouvelle réglementation américaine. Dans ce cas, pas besoin de visa : la voie est libre. En revanche, passé cette date, le rêve américain se transforme en calvaire.

En France, selon le ministère de l'intérieur, environ 400 000 personnes sont dans ce cas. Il faut y ajouter quelque 140 000 autres malchanceux qui ont gardé leurs vieux passeports (sans bande de lecture optique), émis entre 1999 et 2001. Soit au total plus d'un demi-million de Français contraints, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis (pour affaires, comme touristes ou simplement pour y transiter), à une course au visa aussi coûteuse que longue.

La faute à l'Amérique ? Oui, puisque ce sont les Etats-Unis qui ont imposé, au nom du renforcement de la sécurité des frontières, la fabrication du passeport biométrique aux pays ayant adhéré à leur programme d'exemption de visa. Non, puisque les pays signataires, parmi lesquels la France, se sont engagés en connaissance de cause, le délai imparti (et rallongé à deux reprises) étant amplement suffisant pour que chacun soit prêt à temps.

D'ailleurs, tout le monde est prêt, de l'Allemagne au Royaume-Uni, en passant par Brunei, la Slovénie ou Singapour. Tout le monde, sauf la France. Des vingt-sept pays concernés, elle est le seul qui demeure incapable de fabriquer ces fameux passeports "sécurisés", munis d'une photo numérique ou d'une puce à données biométriques, selon les exigences américaines. Résultat : devant les portes du consulat de la rue Saint-Florentin, dans le 1er arrondissement de Paris, c'est la ruée.

Alors que 2 657 visas avaient été accordés en janvier 2005, d'ici la fin janvier ce sont 8 900 visas qui devraient avoir été délivrés, selon les prévisions du consulat. Soit quatre fois plus qu'il y a un an. Pour tenter de faire face à l'explosion des demandes, les effectifs consulaires ont été renforcés et les horaires de travail "élargis". A l'approche de Noël, le personnel a accepté de mettre les bouchées doubles. Mais cet effort "exceptionnel" ne sera "pas renouvelé", prévient le numéro deux de l'ambassade des Etats-Unis, Karl Hoffmann. "On est débordé, on ne peut pas continuer à ce rythme", souligne-t-il. L'augmentation de la charge de travail est de l'ordre "du double, voire du triple" pour les forçats de la rue Saint-Florentin. "C'est pénible pour nous et pénible pour les Français", insiste le diplomate, en évoquant les files d'attente devant le consulat. "D'ordinaire, ce genre d'expérience se rencontre dans des pays comme le Mali ou le Mexique...", relève M. Hoffmann, qui se dit d'autant plus "surpris" par cette situation que le gouvernement français avait "envisagé" de lancer l'émission des passeports sécurisés "avant la fin octobre 2005".

Or non seulement la promesse n'a pas été tenue, mais elle risque de ne pas l'être avant de longs mois. Pour des raisons techniques ? Pas du tout. C'est à une entreprise française, François-Charles Oberthur Fiduciaire (FCOF), que la Belgique, par exemple, fait appel pour la fabrication de ses passeports biométriques. "On fournit aussi la Lituanie et Monaco, ainsi que plusieurs autres pays que nous n'avons pas le droit de citer", précise le porte-parole de la société, Eric de Lambert. "Aujourd'hui, en Belgique, on ne délivre plus que des passeports biométriques", confirme, par téléphone, un fonctionnaire du ministère belge des affaires étrangères. "On a commencé à émettre nos premiers passeports en novembre 2004, et tout s'est passé en douceur. A la mi-août 2005, nous avions déjà "sorti", via la société Oberthur, environ 355 000 passeports sur le demi-million nécessaire annuellement", se félicite le fonctionnaire de Bruxelles.

APPEL D'OFFRES CONTESTÉ

Quelle mouche a donc piqué la France ? Le ministère de l'intérieur, qui s'est mis en branle tardivement, ne se doutait pas, semble-t-il, de la fronde qu'il allait susciter en lançant, à l'été 2005, un appel d'offres pour la fabrication des passeports biométriques. Trois sociétés y répondent : l'Imprimerie nationale, société de droit privé à capitaux publics, et deux groupes privés, Thales et Oberthur. Ce dernier est "pressenti" — au détriment de ses deux concurrents. "Pressenti", mais non retenu. Car les syndicats, puis le comité d'entreprise de l'Imprimerie nationale, craignant pour les emplois et l'avenir de leur société déjà mal en point, déposent une série de requêtes en référé devant le tribunal administratif de Paris. Lequel ordonne, le 23 novembre, la suspension de la procédure donnant le feu vert à la société Oberthur. La fabrication des passeports biométriques attendra. "Les queues devant le consulat américain, bien sûr ce n'est pas normal. Mais c'est la faute de (Nicolas) Sarkozy. Le ministre de l'intérieur ne respecte pas la loi qu'il a signée !", plaide Jean-Philippe Maréchal, responsable du Syndicat du livre CGT, en évoquant la loi du 31 décembre 1993 selon laquelle l'Imprimerie nationale est "seule autorisée à réaliser les documents (...) et notamment les titres d'identité, passeports, visas".

Le monopole revendiqué par l'Imprimerie nationale doit-il s'étendre à la personnalisation des passeports électroniques, pourtant exercée, sans contestation à ce jour, par les fonctionnaires du ministère de l'intérieur, qui remplissent les passeports avec les données personnelles des requérants (photo, nom, prénoms, etc.) ? Ce sera au juge de trancher. "Nous, on se bat sur le front de l'emploi", se défend le responsable CGT.

Au ministère de l'intérieur, l'embarras va croissant. Un atelier d'Etat, situé à Lognes (Marne-la-Vallée), devrait être réaménagé prochainement afin de démarrer "au plus vite, sans qu'on puisse être attaqué juridiquement", la production de passeports biométriques, indique Daniel Canepa, secrétaire général du ministère. "C'est un local sécurisé, où l'on fait déjà de la personnalisation de titres d'identité", précise-t-il. Un appel d'offres a été lancé pour la fourniture du matériel et du logiciel. Une cinquantaine de personnes devraient être embauchées.

Cela sera-t-il suffisant quand on sait que quelque 3,25 millions de passeports ont été délivrés en 2005 ? "On devrait pouvoir sortir les premiers passeports début mai, prédit M. Canepa, mais la situation ne sera sans doute pas satisfaisante avant la mi-juillet." De quoi faire rugir le Visit USA Committee de Paris, qui a évalué à "près de 500 millions d'euros" le manque à gagner que la "crise des visas" a déjà entraîné pour l'industrie du tourisme des Etats-Unis.

Rue Saint-Florentin, la patience est de mise
LE MONDE | 25.01.06 | 14h17

Malgré le soleil pâle, il fait un froid de gueux. Devant l'entrée du consulat américain, au numéro 2 de la rue Saint-Florentin, dans le 1er arrondissement de Paris, certains tapent des pieds ou se battent les flancs dans l'espoir de se réchauffer. Ce lundi 23 janvier, à 9 heures du matin, la file d'attente s'étire déjà sur plus de 100 mètres. "Je prendrai mon billet d'avion quand j'aurai le visa, pas avant !", sourit une étudiante, une grosse écharpe autour du cou. Elle a fait sa demande de rendez-vous à la mi-décembre et espère pouvoir rejoindre son petit copain, en stage aux Etats-Unis, pour quelques jours de vacances en février. "Vu la façon dont les choses se passent, mieux vaut s'y prendre à l'avance", dit la jeune femme, venue de Saône-et-Loire.

Derrière elle, un jeune cadre en parka kaki et cravate de soie rose approuve, le nez rougi par le froid. Lui, c'est pour le travail qu'il se rend aux Etats-Unis. Cela fait "plus de deux heures" qu'il attend. C'est la durée moyenne pour arriver au portillon d'entrée, où des gardes en parka bleu marine filtrent les impétrants. "Pour une escale de deux heures aux Etats-Unis, il faut que j'en passe trois ici, à faire la queue", s'esclaffe, philosophe, un sexagénaire élégant, manteau bleu foncé et écharpe claire en cachemire, qui va rendre visite à son fils, médecin, à Papeete (Tahiti).

"On a le même problème chez nous, confie une Italienne, cadre dans une compagnie bancaire. Comme on n'a pas été fichu de fabriquer à temps nos passeports biométriques, on n'a pas d'autre solution que de demander un visa."

En Italie, le monopole de la fabrication des passeports biométriques appartient à l'Institut polygraphique de l'Etat — qui a réussi, non sans mal, à en démarrer la production. Mais à un rythme tellement lent que la distribution se fait au compte-gouttes. Et les premiers (voire les seuls) servis sont les diplomates.

En Allemagne ou au Royaume-Uni, en revanche, la fabrication des passeports biométriques a démarré sans anicroche. A Londres, après une courte période d'engorgement, les problèmes ont été rapidement réglés. En Allemagne, c'est l'ancienne imprimerie nationale, privatisée en 2000, qui se charge de produire les passeports biométriques.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités