Lait Rétour !

Vous revenez de New-York ou vous y êtes allé récemment ? Faites nous partager votre expérience. Racontez-nous tout !!!

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier, photo

Répondre
Jonas
Messages : 207
Enregistré le : 07 déc. 2005, 23:42
Localisation : N'habite plus à l'adresse indiquée.

Lait Rétour !

Message par Jonas » 30 déc. 2005, 16:04

Hello !

Bon, ça y est, je me suis un peu remis des turbulences du retour.
Bon maintenant j'ai une espèce d'angine, au moins j'ai pu rester au chaud à recopier notre journal de bord, et à mettre les photos en ligne.

Vous pouvez retrouvez tout ça.
J'ai encore quelques précisions à rajouter, mais dans l'ensemble, c'est ce qu'on a vécu, ressenti :D

Jonas & Renée

Edit: Pour les flemmards, copier/coller quelques messages plus bas :wink:
Modifié en dernier par Jonas le 13 mars 2007, 17:53, modifié 2 fois.

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 30 déc. 2005, 16:48

Deja de retour!! Comme ça passe vite! bon retour a vous deux, pas trop fatigués? merci pour le lien vers tes photos je vais aller voir ça de suite! :wink: :arrow:
IN BAGELS WE TRUST

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 30 déc. 2005, 16:54

:lol: :lol: le pianiste du mc do de wall street, j'en parle dans mon récit, c'est vrai que c'est surprenant !!! :lol: Génial le Scooby géant !!!!!! Que de souvenirs !!!!!
IN BAGELS WE TRUST

Jonas
Messages : 207
Enregistré le : 07 déc. 2005, 23:42
Localisation : N'habite plus à l'adresse indiquée.

Message par Jonas » 30 déc. 2005, 18:14

NYC Baby ! -First day-
Publiée le mercredi 21 décembre 2005.

Les trois réveils n’étaient peut-être pas si nécessaires que ça pour nous mettre debout à 4h30 du matin, tant notre excitation était grande : NYC Baby !

Départ de l’appartement vers 6 heures, premier bus du matin pour rejoindre le RER et arriver à l’aéroport pile poil trois heures avant le décollage. L’enregistrement des bagages vient tout juste de commencer, la paranoïa américaine force les employés de Continental Airlines à nous questionner sur notre voyage bien avant la douane : « Attention ! Sans regarder votre reçu de réservation, pouvez-vous me dire combien avez-vous payé les billets d’avions ? ». Pas de problème, Jonas les a bien vu passer sur son compte en banque ! Bonne réponse donc, on gagne alors le droit de se faire fouiller la valise. Premier contrôle arbitraire de la journée, qu’importe, nous ne sommes pas pressé, on discute avec la "fouilleuse" de ses conditions de travail. Les bagages enregistrés, il nous reste alors encore quelques heures à passer dans l’aéroport. On décide d’aller prendre un petit-déjeuner... au McDo, histoire de s’acclimater -glups- (en fait surtout pour économiser le prix des café-croissant exorbitant dans les aéroports) ! Une fois les contrôles de douane passés, on arrive dans la salle d’embarquement ou l’on apprend que notre avion aura du retard. On commence avec une annonce de 20 minutes de retard, pour finir comme d’habitude à 1h30 ! Mais c’est cool, on est bien assis à discuter avec une jeune prof. de Socio. qui part elle aussi à New York, et à observer la star, Eric Judor -Eric & Ramzy-, qui lui semble s’envoler vers Caracas avec toute sa famille (On a préféré éviter de se pointer devant lui en mimant une de ses meilleure réplique dans la Tour Montparnasse Infernale : « Mmmh le caca c’est délicieux ! »). Un dernier contrôle arbitraire avant de monter dans l’avion, Renée se fait fouiller aux côtés d’autres personnes... disons bien colorées, tandis que Jonas attend bien patiemment sur le côté, un peu énervé. Vol transatlantique sans encombres, bouffe dégueulasse, enfin encore plus dégueulasse que la bouffe servie habituellement en avion mais personnel de bord charmant. On remonte alors le temps pour arriver à 1h30 AM (ça y est, on passe au format américain) dans l’axe de la piste de l’aéroport international de Newark dans le New Jersey. Les buildings de Manhattan apparaissent au loin, on distingue déjà l’Empire Sate, c’est fabuleux !

L’aéroport est désert, on passe à la douane sans encombre malgré le stress de Jonas qui avait passé des soirées à lire des récits inquiétants sur Internet, à propos du service de l’immigration Américain : « He’s pretty intense » dit alors l’officier en rigolant quand Jonas appuie comme un forcené sur le scanner numérique d’empreintes digitales ! Tout va très vite depuis la sortie de l’avion : L’organisation sans faille américaine. En d’autres occasions, les latins que nous sommes auraient parlés d’un côté un peu "aseptisé" mais en sortant d’un vol de sept heures, c’était tellement agréable. On saute ensuite dans le car qui va nous mener directement au centre de Manhantan, à Penn Station pour être précis. Sur la route Renée bloque sur les voitures américaines : « All shiny and clean ». Au loin, on commence à apercevoir l’île sur laquelle nous allons passer les cinq prochains jours, Jonas retrouve cette vision qui l’avait marquée dix ans plus tôt quand il était arrivé à New York également en bus (c’est d’ailleurs une des seules images qu’il a gardé de ce voyage, du haut de ses douze ans). « First stop : Penn Station », même pas le temps de comprendre, on se retrouve bagages en mains en plein milieu de Manhattan, heureusement Jonas, spécialiste de l’organisation, avait repéré les rues sur un plan avant d’arriver. Au-dessus de nos têtes, l’Empire State building, qui a retrouvé le grade de plus haut building de New York depuis les attentats du 11 septembre, en face de nous un cordon de police autour de l’entrée du siège de l’entreprise gérant les transports en communs New Yorkais, The Metropolitan Transportation Authority. Et oui, c’est bien un rassemblement des grévistes de l’AMT qui nous accueille ! Renée essaye de récupérer un tract, mais les flics nous ordonnent de circuler. Après quelques grandes avenues traversées, on atteint l’Hotel 31 où nous sommes accueillis par un gérant haut en couleur, hispano-polonais qui tente d’échanger quelques phrases avec nous en français et nous amnène dans notre chambre. L’hôtel est super kitsh, mais on peut lui trouver un certain charme tant qu’on n’y passe pas des journées entières : On se croirait un peu dans un film de Woody Allen ! La salle de bain est partagée avec les autres chambres de l’étage, on se croirait plus dans une auberge de jeunesse que dans un hôtel, tant la population que l’on croise semble être en majorité étudiante (petit budget oblige) !

Le soleil commence déjà à se coucher sur New York, l’exitation fait que l’on ne se rend même pas compte qu’il est déjà plus de 22 heures en France, on décide alors d’aller faire un tour, de s’imprégner de l’ambiance, et surtout de repérer la caméra numéro quatre de Time Square ou nous avons donné rendez-vous à la famille le lendemain à midi, heure américaine. Cette ville est fabuleuse, un mélange de populations, d’odeurs... On se croirait parfois dans un pays du tiers-monde malgré que l’on soit bel et bien au cœur de Manhattan, là ou le prix des loyers est exorbitants ! On se promène vraiment à l’aveuglette, on arrive sur Madisson Square, premières photos... de grand buildings of course, et l’on demande ensuite à deux New Yorkais promenant leurs chiens, on nous pouvons trouver Time Square. Merde, en fait nous marchons dans la direction inverse. Qu’importe, on en profite alors pour remonter sur Broadway et, au loin, les grands panneaux lumineux nous indiquent que le but est proche ! Arrivés sur place, on demande à tout hasard à un agent de police s’il connaît l’emplacement de la caméra et... magique, il le sait ! Mission accomplie, ne nous reste plus alors qu’à manger un bout puis retourner se coucher à l’hôtel. On en profite pour découvrir les pizzas américaines, de plus de trente centimètres de diamètre, on est rassasié avec trois parts pour deux personnes, c’est vous dire !

Image

NYC Baby ! -Second day -
Publiée le jeudi 22 décembre 2005.

Après s’être endormi la veille à 6 heures PM, on se réveille tout naturellement à 6 heures AM ! On file alors prendre notre petit-déjeuner au Cosi du coin : Au menu Bagles fourrés avec fromage, omelette, tomate, bacon... avec un jus d’orange frais, rien de mieux pour se mettre d’attaque !

Nous avons donc rendez-vous à midi heure américaine sur la webcam de Time Square, on préfère donc ne pas trop s’éloigner du quartier. On va se faire un peu de shooping, on passe chez Macy’s (un peu déçu, une sorte de Galeries Lafayette à l’Américaine : Un mythe qui s’envole) et sur Broadway Renée craque pour des chaussures dans une boutique : « Take one more my friend » insiste la vendeuse ! Passage également obligé au Toys’R’us de Time Square, c’est énorme, une grande roue tourne à l’intérieur, on ne peut s’empêcher de prendre quelques photos débiles. On se dépêche, l’heure du rendez-vous approche. À peine arrivé devant la caméra le portable de Jonas sonne, c’est Mascou, il nous voit sur son ordinateur : Mission accomplie ! On repart rapidement à l’hôtel déposer les achats de la matinée, cet après-midi on fait le tour de l’île en bateau avec le Circus Line.

En attendant l’embarquement, on part manger notre repas de midi dans un petit resto de bord de route, typiquement Américain avec bouffe locale : Au menu deux gros hamburgers faits maison, rien à voir avec ce qu’on peut trouver dans les fast-food ! De retour pour la croisière, le guide à bord nous raconte sa vie de « Typical New Yorker », sa grand mère faisait partie des immigrants d’Ellis Island, etc. On fait donc comme prévu le tour de l’île, on peut voir le soleil se coucher sur le skyline et la statue de la liberté, c’est magique ! De retour sur la terre ferme, on file à l’Empire State building, aujourd’hui c’est notre journée "touristes de base" donc autant monter au sommet du building ce soir ! Tout en admirant les lumières de la ville qui s’étendent jusqu’à perte de vue, Antoinette, l’audio-guide fourni à l’entrée, nous explique avec un accent Polonais du Sud-Ouest que sa cousine tenait un restaurant dans le quartier où elle fût la première à inventer le hamburger au foie gras : Bref, c’était très rigolo sur le coup, mais difficile de vous transmettre cela à froid. Les hamburgers du midi nous ayant bloqué l’appétit, on file se coucher à l’hôtel sans rien manger. Ah oui, aujourd’hui c’était l’anniversaire de Jonas mais on n’a rien fait pour l’occasion, on se rattrapera sur le réveillon de Noël !

Image

NYC Baby ! -Third day -
Publiée le vendredi 23 décembre 2005.

Aujourd’hui c’est la journée des musées. Il nous faut prendre le métro pour rejoindre l’Upper East Side ou est situé le Gugenheim. Encore faut-il trouver la bonne station, qui desserve la bonne ligne et la bonne direction, c’est-à-dire pour nous : « Uptown ». Mais les New Yorkais sont des gens charmants et ils savent s’arrêter pour nous indiquer notre route, le tout avec le sourire et des tapes amicales sur l’épaule !

L’arrivée dans l’Upper East Side (c’est-à-dire à droite de Central Park sur un plan) nous change des lumières de Time Square. Ici tout est calme, pas mal de petites résidences individuelles, très chic. La façade du musée est malheureusement en travaux, on ne peut donc pas profiter de l’architecture légendaire du bâtiment. Dommage, pour se consoler on se paye la folie d’aller prendre notre petit-déjeuner au café du Gugenheim, en sachant très bien qu’on sera assommés par les prix. On ne s’était pas trompé : 15$ pour deux jus d’orange et deux pâtisseries. Enfin, ça valait le coup vu que Renée a failli avoir un orgasme en avalant son cheese-cake (« So creamy ! »). L’exposition temporaire du musée porte sur l’art russe, des icônes orthodoxes au « Soc’art » (cousin du Pop Art), en passant par le réalisme socialiste ou art de propagande. Très belle exposition, pour "prendre l’air" entre chaque étage on retrouve la galerie permanente avec Picasso, Kandinsky, Gauguin, etc.

Quelques heures plus tard, la visite est terminée, nous avons rendez-vous avec le poumon vert de New York, Central Park, aux portes du musée. Deux-trois heures de repos y sont prévues avant d’enchaîner sur le Museum Of Modern Art, le « MOMA » comme dirait la prof d’Arts Plastiques de Jonas au collège. C’est l’occasion rêvée pour se prendre un hot-dog au vendeur ambulant du coin de la rue (avec un Cheese Bretzel bien gras et lourd -blurps-). On sillonne les allées du parc pour rejoindre Midtown (on croise bien évidemment des écureuils énormes), la vue sur les buildings apparaissant derrière les arbres, avec les rayons du coucher de soleil est magnifique : On prend alors pleins de photos quand tout à coup Renée aperçoit un homme avec un sac Bloomingdales. À partir de cet instant, Jonas ne peut plus la retenir, les fans de FRIENDS comprendront ! Elle demande alors à cet homme la direction de ce grand magasin qu’on trouve alors sans trop de problème. Comme pour Macy’s, nous sommes un peu déçus, ça ressemble également aux Galeries Lafayette, de même côté prix. On achète tout de même quelques souvenirs culinaires !

On rejoint ensuite le MOMA, il y a du monde, le Vendredi soir semble gratuit pour les étudiants, on ne savait pas. La collection d’art contemporain est vraiment énorme, mais la fatigue nous guette et on regrette alors de ne pas avoir commencé notre journée par ce musée car il nous intéresse quand même beaucoup plus que le Guggenheim ! Ce sera donc notre honte de la journée, on n’arrive pas à se concentrer, ne jamais faire deux musées dans une journée !

On sort tout de même après deux heures de visite, pour s’aérer un peu le cerveau on décide de rentrer à pied et de s’arrêter quelque part pour ramener à manger à l’hôtel : Notre premier « Take Away » ! On passe devant la fameuse cathédrale Saint Patrick, toute petite au milieu des buildings, on tombe par hasard devant le Rockefeller Center avec son fameux sapin de Noël. On a de la chance, ce n’était pas prévu dans le planning ! A emporter Renée se prend deux parts de pizza et Jonas regrettera d’avoir tenté d’avaler un Burger King d’au moins un kilo qui suintait la graisse des trois steaks hachés présents à l’intérieur ! Enfin, son organisme finira tout de même par réussir à digérer la bête après quelques heures passées, le visage bien blanc ! On essaye de regarder Forrest Gump sur TBS mais Renée abandonne à la huitième coupure pub, Jonas à la quinzième !

Image

NYC Baby ! -Fourth day -
Publiée le samedi 24 décembre 2005.

Aujourd’hui il est prévu de descendre à la pointe de Manhattan, histoire de sa balader dans le Financial District, remonter sur Chinatown et Little Italy pour réveillonner dans un petit restaurant de Greenwich Village. Comme la veille, il nous faut à nouveau prendre le métro, mais cette fois ci dans la direction de « Downtown ».

On descend d’abord Park Avenue pour rejoindre le Madison Square ou nous étions le premier soir, afin de repérer un restaurant conseillé dans le Guide du Routard (mais qui s’avèrera un peu glauque pour passer le soir de Noël). On continue donc de descendre l’avenue et on atterri sur Union Square ou est organisé un petit marché : Produits bios, fromages frais pour une population très "bourgeois-bohème", étant à quelques rues du Village. Il y a également un marché de Noël, allons nous trouver quelques « presents » à ramener pour la famille ? Ce marché est en fait organisé sur le même schéma que ceux qu’on peut trouver dans les grandes villes françaises, de petits chalets en bois, des prix un peu excessifs mais qu’importe, ici nous sommes des touristes, on craque : On achète dans une boutique à l’esprit subversif, de petites marionnettes à l’image du gouvernement Bush, « The Axe of Evil », et pour s’amuser encore plus, on prend les « Great Revolutionaries » avec Gandi, Mandella, Guevara... et Trotski ! On commence cependant à se mettre bien en retard sur le planning de la journée à force de répondre aux sollicitations des vendeurs. On décide donc de rentrer à l’hôtel histoire de se décharger de nos achats et cette fois ci c’est la bonne : Direction le Lower Manhattan !

On descend du côté du Brooklin Bridge, pas le temps de monter dessus, on a pris suffisamment de retard (en plus Renée a faim -lol-). On décide alors de suivre la masse de touriste qui déambule dans les rues déserte du Financial District, les "costards-cravates" étant en week-end ! On atterri sans le vouloir sur Ground Zero, il faut dire que ce n’était pas difficile vu que ça représente quand même un trou énorme au milieu de ce quartier. Les gens sont agglutinés contre les grilles, à essayer de prendre une photo du chantier, on ne préfère pas trop s’attarder : Et oui Jonas commence également à avoir faim ! On se pose dans un Deli, on ne s’en était pas encore fait un : Au menu, « hot buffet » ou « cold buffet », on se sert et on paye au poids. On se jette sur les salades du buffet froid, des légumes, encore des légumes pour régénérer un peu notre organisme ! On file ensuite rejoindre Broadway, Jonas voulant prouver à Renée que le McDo de WallStreet possède bien une pianniste qui joue une musique d’ambiance sur son perchoir ! On rentre alors dans le fast-food sans rien commander, une photo et bye bye McDo.

On remonte Broadway vers le Nord pour trouver Chinatown : Le quartier est impressionnant, une foule énorme, des odeurs différentes à chaque coin de rue, on reste bloqué sur un poissonnier avec un étalage qui semble attirer nombreux New Yorkais ! Au centre de Chinatown, une rue part vers le Nord avec un panneau indiquant « Welcome to Little Italy » et là changement radical d’ambiance : Du vert-blanc-rouge de partout, des pizzerias... ça fait tout de même un peu moins authentique que ChinaTown. Renée s’arrête devant deux grandes limousines blanches, il faut dire que depuis son arrivée, elle se découvre une passion pour les mécaniques américaines ! Elle prend donc une photo souvenir. En quittant l’artère principale de Little Italy, on se rend compte que ce quartier ce résume en fait surtout à une grande rue. En prenant un peu plus vers l’Est, on arrive alors dans le Lower East Side, à la limite d’East Village. Ambiance étudiante, ça parle français dans les cafés, on ne doit plus être bien loin de Greenwich Village ! En effet, il nous suffit alors de traverser Broadway vers l’Ouest et nous y sommes.

On part en reconnaissance pour évaluer un autre restaurant, cette fois ci sur Houston Street mais il s’avère que c’est plutôt un snack-pizzeria avec du football Américain en toile de fond : Bref, on fait confiance au Routard pour ce qui est de la qualité de la nourriture, mais ça reste un peu glauque pour passer Noël. Mais qu’importe, Greenwich est connu pour le nombre de restaurants que l’on peut trouver tout au long des petites rues du quartier. En attendant l’heure du repas, on file au Washington Square afin de voir de nos yeux la fameuse séquence de transition dans FRIENDS, avec l’Arc de Triomphe devant les buildings. Il y a d’ailleurs un rassemblement au pied de cette Arc. En effet, les habitants du quartier semblent s’êtres réunis pour interpréter en choeur quelques chants de Noëls. Renée trouve cela super glauque mais ça éclate Jonas qui retrouve bien l’esprit de Noël, comme il imaginait le trouver au sein de ce quartier "bourgeois-bohème". Enfin, il est de toute façon l’heure d’aller se poser dans un des nombreux restaurants Italiens du quartier : Un kir avec du mauvais vin blanc en apéritif puis, sans regarder les prix, on enchaîne anti-pasti, plat et dessert pour finir avec une charmante adition de 100$ (+ les fameux 15$ de « tips » que les Français ont bien souvent tendance à oublier). Enfin, c’est Noël, et ça fait tellement du bien de manger un repas ou la qualité prime sur la quantité (et le gras) ! On rentre ensuite tranquillement à l’hôtel, Renée veut prendre un taxi mais avec la note du restaurant, il est de nouveau le temps de faire des économies !

Image

NYC Baby ! -Last day -
Publiée le dimanche 25 décembre 2005.

Et oui, ce soir c’est déjà le retour vers la France. Enfin, pour se consoler on se dit qu’on a quand même une journée complète à passer sur NYC avant de s’envoler à 10 heures PM de Newark.

Mais si nous sommes arrivés avec le soleil, nous repartons avec la pluie. Les musées sont tous fermés, on est un peu bloqué. On écrit nos cartes postales, on achète les derniers cadeaux et on s’enferme de nouveau dans un restaurant typiquement américain histoire de manger une dernière fois local : Jonas déguste sont dernier « Bacon-Cheeseburger » mais Renée prend une salade... enfin, plutôt un saladier (la quantité, toujours la quantité) ! La pluie ne semble pas vouloir s’arrêter, nous avons libéré la chambre d’hôtel, on prend donc la décision de se diriger en milieu d’après-midi vers l’aéroport et de patienter là-bas. On achète quand de même, avant de monter dans le bus, une dizaine de donuts pour ramener à la famille : « Mmmmh, des donuts ». En s’éloignant de Manhantan, on n’arrive même plus à distinguer les buildings tellement la ville est plongée dans le brouillard. Nous arrivons à l’aéroport avec 5 ou 6 heures d’avance, le temps donc de tirer quelques conclusions sur ce voyage :

- Les New Yorkais sont extraordinairement gentils. Nous n’avons pas rencontré une seule personne désagréable. Il est vrai qu’ici, et contrairement à la France, les contacts humains sont de suite amicaux, on ne fait pas de manières même si on ne reverra jamais la personne en face de soi. C’est souvent très agréable mais on peut imaginer que ça devienne agaçant à la la longue.

- Cinq jours sont suffisants pour faire le tour de Manhattan. Un voyage de courte durée est motivant pour ne pas se "larver" à l’hôtel. Par contre il est vrai que deux jours de plus auraient été agréables pour aller du côté de Brooklyn et d’Harlem : 7 à 10 jours doit être la durée idéale.

Retour en avion, cette fois ci à l’heure mais avec près de deux heures de turbulences de la mort qui tue... d’ailleurs on a bien cru qu’on allait mourir !

Arrivée le lendemain en France, décalqués.

Image

memphis

rien n'est débile à New-York

Message par memphis » 01 janv. 2006, 12:08

Bravo les jeunes !
Beau récit, n'hésitez pas à faire des photos car vous n'êtes pas dans une ville modeste elle a besoin d'être mise en vedette alors quoi !
C'est vrai que 5 jours peuvent être suffisants, mais on dit cà et à chaque fois on ajoute un ou deux jours, moi j'aimerai y aller 3 semaines, louer un appartement et tout cà ! mais je suis un peu plus âgée donc plus sage quoi que !
Continuez votre vie ainsi vous êtes bien partis !!
Bonne année 2006

Jonas
Messages : 207
Enregistré le : 07 déc. 2005, 23:42
Localisation : N'habite plus à l'adresse indiquée.

Re: rien n'est débile à New-York

Message par Jonas » 01 janv. 2006, 13:21

memphis a écrit :n'hésitez pas à faire des photos car vous n'êtes pas dans une ville modeste elle a besoin d'être mise en vedette alors quoi !
Plus de 60 photos en 5 jours... Quand même :D

Si on avait eu quelques jours de plus, voir quelques semaines, on serait sûrement parti une journée ou deux visiter Washington. Mais bon, la prochaine fois qu'on posera les pieds aux USA (faut amortir le VISA n'empêche), ça sera sûrement pour se faire la côte Ouest 8)

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21286
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 01 janv. 2006, 18:06

Bien le récit de votre voyage et les photos.
C'est sympa de lore tout cela
Ce serait chouette si vous le placiez sur le wiki :wink:

Jonas
Messages : 207
Enregistré le : 07 déc. 2005, 23:42
Localisation : N'habite plus à l'adresse indiquée.

Message par Jonas » 01 janv. 2006, 20:14

patricia a écrit :Ce serait chouette si vous le placiez sur le wiki :wink:
Ca y est, c'est fait, c'est en ligne.
Par contre c'est la première fois que je rédige un article sur un wiki, donc peux-tu me confirmer que ça a bien marché, qu'il n'y a pas des erreurs de mise en page, etc. (Je n'ai, par exemple, pas trouvé comment souligner :oops:) ?

Merci :)

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21286
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 01 janv. 2006, 22:28

Génial, c'est super ton récit dans le wiki. Et les photos et tout, vraiment super chouette :wink: :wink:

Euh...souligner ? :roll: :roll: bonne question :) :)

Je me renseigne :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité