De retour de NYC: mon trip report

Vous revenez de New-York ou vous y êtes allé récemment ? Faites nous partager votre expérience. Racontez-nous tout !!!

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier, photo

Répondre
donnydarko
Messages : 8
Enregistré le : 30 août 2005, 16:49

De retour de NYC: mon trip report

Message par donnydarko » 30 août 2005, 17:08

Voila, New York c’est finis pour moi. Bien sur le choc est assez rude à encaisser lorsque l’on remet les pieds sur terre mais histoire de me faire plaisir et en espérant rappeler des souvenirs à certains, voilà mon trip report.

SAMEDI
Vol Paris-Londres R.A.S par contre le Londres-JFK fut très pénible, 4h d’attente dans l’avion à cause de problèmes de communications. Bref, ça commence bien... Heureusement, il décolle pour arriver à NYC à 22h heure locale. Et là, c’est parti pour la douane… Coucou à la camera, index gauche, index droit et ouf, tout le monde passe alors qu’à côté plusieurs espagnols se font refouler, sûrement pas bien remplis les formulaires dans l’avion… Prise de bagages quelques mères plus tard, achat des metrocards, une nana nous aide et nous file des plans du metro, sympathique. Direction alors le Air Train. Tout semble assez récent, un coup d’œil par la fenêtre, tiens des taxis jaunes, des lignes de la même couleur sur la route, des feux en l’air, ça se précise… il nous emmène en quelques minutes à une station de metro et là, long voyage souterrain. La chaleur sous terre est suffocante, heureusement que la clim dans les rames nous refroidit un peu. Plusieurs changements, marche entre les banlieusards du Queens et de Brooklyn (Whats up !) et enfin arrivée sur l’île de Manhattan au 14th Union Square. Et première grosse sensation en arrivant dans la rue. Du bruit, des sirènes, des camions de pompiers, des limousines, des taxis comme dans les films, la tête en l’air, c’est déjà haut, un Virgin qui fume (c’est normal…), un compteur qui tourne, des gens de toutes les couleurs, (oua le chrysler building au loin !); des magasins ouverts. En effet, cette ville ne dort jamais… Quelques minutes de marche jusqu’au Jazz on the town, petite auberge de jeunesse très sympa. On est accueillis par un français, ceux qui tiennent l’hôtel sont uniquement des jeunes de 25-30 ans, de différentes nationalités. Ce n’est pas le luxe, mais il y a tout ce qu’il faut, on n’en demande pas plus. Il est déjà tard, vite au lit, totalement épuisé …demain, sera un premier jour magique.

DIMANCHE
Levé et même pas fatigué…drôle de décalage horaire, ça doit être normal. Première sortie dans les rues de NY pour acheter et c’est bien normal, bagels, donuts, muffin, café chez un petit pakistanais (et un ptit journal gratuit dans une box pour se la jouer et puis c’est con, mais quand on voit ces sorties de secours en vrai, ça fait quelque chose…). Petit déjeuner emporté sur la terrasse de l’auberge où l’on découvre ce qu’est le VRAI donut, un délice. Pour les bagels, j’avoue que ce fut un peu plus difficile… Allez, il ne faut pas trop traîner. On est dimanche, jour du seigneur, alors direction Harlem ! Petit détour par la Columbia University, (oui ça change de ma fac) puis entrée au cœur du quartier. Celui ci est vraiment très attachant, il a une âme et c’est une vraie bouffée d’oxygène de se balader dans ces rues pleines d’histoire. Arrivée à 11h pétante à la first corinthian babptist Church. Et là, quelle claque. J’ai voulu évité la messe number one décrite dans tous les guides (et dont j’ai oublié le nom), histoire d’éviter la foule de touristes. Quelque uns étaient présents, mais à un nombre limité au fond de l’église. A peine assis, que tout le monde était déjà debout. Orchestre incroyable, avec un chef époustouflant jouant avec la chorale en alternant chœurs et tempos endiablés. Du bon vieux gospel. Le pasteur arrive, et commence son discours. Doucement en premier lieu, puis de plus en plus fort, les fidèles se levant, répondant à leur hôte en criant. Certains entrent presque en trans tandis que le pasteur se lâche et parle avec une rapidité déconcertante. Puis c’est l’heure de la quête, les bénévoles ferment les portes de l’église et tous lèvent fièrement leurs enveloppes à dons. Moment un peu sectaire… puis final en musique. 2h environ d’une messe hors du commun.

Direction à présent Central Park. On arrive devant le muséum d’histoire naturelle (Central Park West) et achat (et c’est bien normal) de pretzels et hots dogs. Très bon, mais j’en mangerais pas tous les midis… Entrée dans le parc. Ouf un peu d’ombre. Après quelques minutes de marche, nous voici au bord du lac avec LA vue sur le célèbre skyline. (Photos time). Certains font leurs sports du dimanche, d’autres se traînent sur les pelouses. Beaucoup de monde, on est dimanche et les rollers sont de sortie. Arrivée pus loin près de la fontaine (…), puis au bord d’un plan d’eau réservé aux petits bateaux. Enfin, quelques concerts gratuits ont lieu tout l’été au milieu du Park. Nouvelle pause sur la pelouse au milieu d’un bon nombre de spectateurs, musique cubaine au programme. Se balader dans ce parc immense est une drôle de sensation, les gens sont zen, se reposent seuls ou en famille. Après quelques heures à Central Park, on décide tout de même d’en sortir côté Sud si vous suivez le trajet. Et là fini la rigolade, ca commence à devenir très très haut…direction l’empire state building.

Nous voici à marcher dans les rues interminables de New York, certains buildings sont d’une architecture folle, la St Patrick Cathedral parait minuscule au beau milieu de ce champ d’acier (Trump incroyable de mégalomanie, entrez dans sa tour, c’est quelque chose !!). Des taxis jaunes partout, des drapeaux américains flottant à chaque coin de rue et dès que l’on tourne la tête à un carrefour, ces avenues si longues qui n’en finissent pas. Pendant de nombreuses minutes, la tête était en l’air donc…mais toujours attiré par les petits détails (les mecs déguisés en bananes distribuant des tractes, de la fumée qui sort des bouches d’égouts…) Petit arrêt à un McDo pour une pause boisson. Puis, c’est l’heure de monter tout en haut de l’ Empire State Building, avec déjà les billets en poche commandés sur le net, évitant une bonne heure de queue en plus des trois quart d’heure nécessaire pour monter tout en haut. Un petit audio tour pour la route et pour pouvoir mieux voir en quelque sorte, une photo obligatoire (avec possibilité de l’acheter en bas de la tour).Encore quelques étages et puis…oua. Impression formidable et spectacle grandiose. La vue sur Central Park est à tomber par terre, ce vaste rectangle vert au milieu de la ville semble irréel. On aperçoit tous les endroits les plus célèbres de la ville, tiens le Chrysler building, Time Square, le Flatiron,…(le Macy’s !) et la vie qui grouille sous nos pieds. Aucune durée limité une fois rendue tout en haut, alors, prise de temps maximum, tours et détours le long des barrières pour s’assurer les meilleurs photos. Quelle ville gigantesque… La lumière est splendide. Après de nombreuses minutes à contempler NYC, il est l’heure de redescendre. Fin de la ballade sous les hauteurs alors que la nuit tombe, direction East Village où se situe notre auberge. Beaucoup de monde au square, pas mal de jeunes, ambiance sympa dans les rues. Pas trop fait attention, mais on a beaucoup marché et la fatigue se fait sentir. Petit repas rapide dans un KFC (le premier en ce qui me concerne), l’auberge n’est pas loin, vite à la douche. Première journée déjà pleine de souvenirs, avec l’impression d’être arriver depuis une semaine tellement j’ai vu de choses. Allez, demain, on remet ça.

donnydarko
Messages : 8
Enregistré le : 30 août 2005, 16:49

Message par donnydarko » 30 août 2005, 18:39

LUNDI
Stop à la déconne. Voilà du lourd. Tout le monde debout très tôt, c’est l’heure d’aller voir miss liberty. Arrivée à Battery Park, le dos tourné aux tours. Petit arrêt au globe retrouvé sur ground zero et placé au centre du parc en hommage aux victimes du 11 Septembre. Puis direction les quais. Et là, incroyable, AUCUNE attente. Ni aux billets, ni à l’entrée du bateau, ni à son démarrage. Les guides nous avaient promis l’enfer, et bien merci messieurs, j’ai booster tout le monde pour rien… Au loin, la Statue de la liberté. Direction Liberty Island, voir à quoi elle ressemble de près. Traversée sans encombre et arrivée devant ce (grand ?) symbole. Pour pas le cacher, pas mal d’émotion tout de même. Photos de l’arrière, de l’avant, de tous les côtés en quelque sorte… Petit tour de l’île, la vue sur Manhattan est splendide. Le ferry est de retour, j’achète presque forcé, non sans honte, la couronne verte en mousse dont je rêvais (vivement les soirées costumées…). Nous nous dirigeons désormais vers Ellis Island et son musée. J’ai pris beaucoup de temps pour tout voir, et ça en valait la peine. J’ai adoré ce petit musée, je le conseille vivement. Une fois la visite terminée, petit tour de l’île et vite, le ferry nous attend comme par magie. Le retour vers Manhattan est grandiose. Le ciel est bleu, sans aucun nuage, et les buildings nous saluent bien haut.

Retour au métro, pour remonter un peu plus haut vers Ground Zero. Repas du midi obligatoire au McDo du financial district. Tout en haut, perchée au dessus des tables, une asiatique joue un air de chopin. Au dessus des menus, les cours de la bourse défilent et les traders avalent leurs bigmac en quelques bouchées. Après ce repas équilibré, nous allons à la St Paul Chapel, devenue désormais un mémorial en faveur des victimes du 11 Septembre. Pas mal d’émotion dans cette chapelle qui a servit de refuge juste après le drame. Puis Ground Zero gît à quelques mètres. Des hollandais se prennent en photos justes devant avec un large sourire. Incroyable…. Difficile d’imaginer ce que devaient être la hauteur du world trade center. Les photos et explications affichées le long des barrières nous permettent de se faire une idée. Beaucoup lisent les panneaux sans chercher à voir ce qu’il y a derrière (mon cas). Moment très particulier du séjour. On s’en écarte, pas besoin d’y traîner. J’aperçois quelques traders fumer leur cigarette dans une arrière cour. On s’approche de Wall Street. Mais tout d’abord, la célèbre Trinity Church. Toujours impressionnantes ces églises au milieu de tout ce brouhaha et de ces tours gigantesques Très appréciables pour son silence et sa fraîcheur. On en sort après une petite visite rapide pour aller vers Wall Street, où tout le monde ne semble penser qu’à une chose : c’est, combien il a gagner aujourd’hui. Façade du NYSE, statue de Georges W. Pas la meilleure partie du voyage…. Un petit saut vers le Municipal Building et la Mairie (ah Spin City). Désormais, nous allons quitter l’île.

Nous prenons le metro, direction Brooklyn ! Ballade dans les quartiers déserts, sous le pont (quel bruit !!!), l’heure de prendre de jolies photos de ce NY moins chic mais aussi typique (avec ses barbelés, ses voitures entassés sur plusieurs étages et ses façades colorées), puis arrivée là où j’ai toujours voulu aller, c'est-à-dire au bord de l’eau (pas de trempette quand même) avec vue sur les 2 ponts (Brooklyn et Manhattan et le skyline). Mémorable. Il n’y avait presque personne dans ce petit parc où bon nombre de films ont été tournés. Petite pause dans la pelouse à contempler la ville. Repas du soir dans LA pizzeria de NYC (Grimaldi’s), la meilleure depuis 7 années consécutives (un conseil, arriver tôt), que du bonheur… Et après ce joli repas (pas si cher que ça d’ailleurs), vous devinez la suite. Le pont de Brooklyn est tout prêt et le soleil commence à se coucher. Instant le plus magique du voyage, traversé du pont à pieds au coucher du soleil. Grandiose NYC de nuit, l’Empire State building est à l’Est en blanc et rouge, la statue de la liberté est toute petite et éclairée à l’Ouest. Les voitures font vibrer le pont sous nos pieds. A en avoir une petite larme à l’œil. Les lumières de la ville sont sublime, et pour s’en convaincre encore plus, quoi de mieux qu’un petit tour à Time Square ? Dans le métro, ça grouille de monde, le bruit est intense et lorsque l’on en sort, tout s’éclaire. On se dirige vers Broadway, et là, tout semble immense. Il fait jour en pleine nuit. Avec des petits zicos chiliens en fond sonore, j’essaye de tout voir, de ne rien rater. Mais tout y est, les écrans géants, les pubs, l’hotel marriott, les théâtres (the lion king et compagnie…) le toysr’us, le pic que le globe de cristal descend le 31 Décembre… l’ambiance y est folle et les touristes sont tous la tête en l’air. Je pense comme d’habitude à tous les films que j’ai vu se déroulant ici (Spiderman, vanilla sky, phone game…). Allez faut rentrer quand même j’y retournerais un autre jour. Arrivée à l’auberge, les jambes en compote après quelques minutes de métro…et l’esprit encore dans les lumières de Time Square.

Avatar du membre
patricia
Modérateur
Messages : 21292
Enregistré le : 03 oct. 2004, 13:26

Message par patricia » 30 août 2005, 18:44

Chouette ton récit et ton descriptif.
Une belle ballade on attend la suite.
:wink:

alexandra
Messages : 35
Enregistré le : 30 août 2005, 11:28
Localisation : paris

Message par alexandra » 31 août 2005, 15:48

Salut,

Sympa ton voyage!! Ca donne envie!

Pour mon prochain séjour l'année prochaine à New-York j'avais relevé cette auberge de jeunesse "jazz on the Town" et je crois qu'ils ont une annexe prés du Park. Par contre j'avais lu qu'il était offert "un petit-déjeuner frugal" le matin?. Mais d'aprés ton récit celà n'a pas l'air d'être le cas!!
Autre question: y organise-t-on des concerts de jazz?

Merci pour la suite du récit...

I_Love_NYC
Messages : 122
Enregistré le : 07 juil. 2005, 02:11
Localisation : Aix en Provence

Message par I_Love_NYC » 01 sept. 2005, 15:44

La suite ! la suite !!! :P
I want to be a part of it, New York, New York

donnydarko
Messages : 8
Enregistré le : 30 août 2005, 16:49

Message par donnydarko » 01 sept. 2005, 20:42

MARDI
Oulala, que la journée d’hier fut belle. Moins de paillette pour aujourd’hui ? Debout tôt pour changer, et légère modification avec petit déjeuner dans un « Au bon pain » (pas très sérieux et trop frenchie je sais) : jus d’orange, cookies, café, salade de fruits (en manque de fraîcheur vraisemblablement). Dehors, toujours ce bruit incessant jour et nuit. Ces sirènes qui ne s’arrêtent jamais de retentir. Les gens semblent très pressés aujourd’hui, déjà plus de journaux dans les box, déjà l’heure des premiers hot-dogs…Tout cela fait parti de la folie New-Yorkaise. Allez, trêve de blabla, direction Chinatown après quelques minutes de métro. Immersion très rapide dans ce quartier que j’ai tout de suite adoré. Petit saut dans le Columbus Park, là où les passionnés de jeux traditionnels se retrouvent, puis direction Canal Street et les petites rues environnantes où le dépaysement est total. On a coutume de dire que l’on peut vivre et mourir à Chinatown sans y être jamais sorti…je confirme. Le décor est surprenant, outre les inscriptions en mandarin, j’aperçois canards laqués à gauche; riz de toutes les couleurs à droite, des groupes d’enfants, des anciens aux dos douloureux, bref, une véritable ville. La ballade se poursuit un peu plus loin dans Little Italy. Etrange ce parfum d’Europe à quelques mètres d’une petite Chine et au beau milieu de New York City. On en profite pour déguster de délicieuses pâtes au Pelegrino’s restaurante. Méga bon. Little Italy, c’est petit et très touristique. Pas la peine de s’y attarder, mais je retiendrais cette solidarité qu’il semble exister entre ces deux communautés vivants cotes à cotes, ainsi que ce mélange de genres étonnants.

Après ce repas copieux, nous nous dirigeons vers Washington Square. Digestion entre New-yorkais en recherche d’ombre et les écureuils (si !si !) dans le parc. Petite pause carte postale hop, hop vite fais. Pas loin de l’arche, une fontaine. Je me dis que située dans le sud de l’Europe, elle serait pleine de monde ! Nous arrivons plus loin à Greenwich Village et ses alentours, un de mes quartiers préférés (oui, il y en a beaucoup). Des appartements typiquement new-yorkais dont je n’imagine même pas le prix, de grands arbres, une propreté parfaite, petits escaliers et arbustes devant les habitations, tout comme dans les films les plus romantiques tournés dans le quartier. Le village est très calme et reposant, et les personnes se baladant dans les rues sont de mieux en mieux habillés… Cette balade hors de la folie Midtown fait du bien, et petite surprise à East Village lorsque l’on arrive devant des façades colorées avec pour inscription : « Crémerie, Epicerie, Tabac, Café Charbon ». Oui, la culture française reste à la mode, et plus qu’on ne le croit ! On s’arrête aux bibliothèques, aux magasins de fringues où le Vintage est roi. Voir des disquaires totalement loufoques ou entrer dans des boutiques hors du commun, allant du style gothique au disco s’avèrent être de sacrées expériences ! Petit thé bio dans un bar branché et c’est reparti…et pour une fois, j’ai un peu de temps devant moi. Il est environ 18h.

Allez, je me l’avais promis, je retourne faire un tour à Time Square, car il faut bien voir ce que cela donne de jour ! Et bien de jour…c’est aussi impressionnant. Les zicos chiliens n’ont pas bougés et je m’aventure dans le Toy’s Rus. A oui, une grande roue au milieu du magasin, c’est original Petit tour au Virgin (à ma surprise plus petit que celui des Champs à Paris), j’entre un peu partout histoire de ne rien manquer. Je fais le tour des vitrines des grandes comédies musicales (tiens, la « cage aux folles »). Je regarde l’écran géant passant les infos, et je me surprends à l’observer en compagnie de New-yorkais, un peu stressé en voyant un avion Air France en flamme (celui de Toronto)…pratique ces écrans pour s’informer… Achat de quelques souvenirs. Il est temps de rentrer à Union Square. De là, la ballade continue dans East Village après une bonne douche, et nous nous arrêtons dans un petit restaurant Ukrainien, dans une ambiance très branchée… Soupe et frites pour moi. La nuit manque encore de fraîcheur, mais au moins, toujours pas d’orage à l’horizon et les rues éclairées de la ville nous montrent le chemin du retour. Demain, sera encore chaud bouillant.

donnydarko
Messages : 8
Enregistré le : 30 août 2005, 16:49

Message par donnydarko » 01 sept. 2005, 20:46

Ils ont bien une annexe près du park: le Jazz on the...park d'ailleurs. Pas de petit dej frugal au jazz on the town où on m'aurait menti, et pas de concert de Jazz non plus. Mais l'auberge reste très sympa, super bien placé, facile pour avoir des infos sur la ville, et ordinateurs à disposition.

Danielle
Messages : 440
Enregistré le : 10 mars 2005, 23:12
Localisation : Allauch 13

Message par Danielle » 01 sept. 2005, 21:14

Quelle chance :lol: En ce moment nous avons droit à plusieurs récits et quel talent :o
Encore et encore!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités