Livres ayant New-York comme fond

Discutez architecture, peinture, littérature, musique... new-yorkaises. Sans oublier le cinéma et les séries TV !

Modérateurs : Phanloga, patricia, Didier

JoJon
Messages : 2224
Enregistré le : 08 janv. 2008, 11:00
Localisation : Belgique

Message par JoJon » 11 janv. 2016, 12:47

Nouveauté à venir: City on Fire de Garth RISK HALLBERG :wink:

31 décembre 1976. New York se prépare pour le réveillon. Chez les Hamilton-Sweeney, Felicia accueille financiers et mondains tandis qu'à l'autre bout de la ville, dans le Lower East Side, Charlie attend Samantha pour assister à un concert punk. À quelques encablures de là, dans Hell's Kitchen, Mercer Goodman tourne et retourne un délicat carton d'invitation. Et s'il se rendait à la réception des Hamilton-Sweeney pour retrouver Regan, cette sœur que William, son amant, lui a toujours cachée ? Pourquoi ne pas saisir l'occasion d'en apprendre plus sur lui, l'ancien leader du groupe punk Ex Post Facto ? Bientôt, des coups de feu retentissent dans Central Park. Une ombre s'écroule dans la neige. Qu'est-ce qui peut bien relier ces personnages à ce drame ? Alors que rien ne les prédestinait à se rencontrer, leurs histoires ne vont cesser de se croiser et de s'entremêler jusqu'au blackout du 13 juillet 1977. Une immense coupure de courant plonge alors New York dans le noir. Leurs vies en seront bouleversées à jamais... City on Fire est une ode à New York, un roman flamboyant et inoubliable sur l'amour, la trahison et le pardon, sur l'art, la vérité et le rock, et sur cette interrogation : qu'est-ce qui rend la vie digne d'être vécue ? Une presse dithyrambique ! " Un roman brillant qui enveloppe une ville entière d'amants et d'ambitieux, de saints et d'assassins. " The Washington Post " Une épopée épique sur la condition humaine à la fois ambitieuse et sublime. " Vanity Fair " Un roman à l'ambition étonnante et à la force stupéfiante. " The New York Times " Un roman électrisant qui fait revivre le Manhattan brut des années 70. Comme une version punk de "La Maison d'âpre-vents" de Dickens. " Vogue " Un grand roman éblouissant. " The New York Times " Garth Risk Hallberg signe un premier roman à l'ambition vertigineuse. " The Economist

Source: Amazon
When you leave New York, you ain't goin' nowhere !
New York 2008 - 2009 - 2012 - 2015 - ?

Avatar du membre
Jangelis
Messages : 1574
Enregistré le : 08 avr. 2010, 16:42
Localisation : Drôme - France

Message par Jangelis » 11 janv. 2016, 13:11

JoJon a écrit :Nouveauté à venir: City on Fire de Garth RISK HALLBERG :wink:

31 décembre 1976. New York se prépare pour le réveillon. Chez les Hamilton-Sweeney, Felicia accueille financiers et mondains tandis qu'à l'autre bout de la ville, dans le Lower East Side, Charlie attend Samantha pour assister à un concert punk. À quelques encablures de là, dans Hell's Kitchen, Mercer Goodman tourne et retourne un délicat carton d'invitation. Et s'il se rendait à la réception des Hamilton-Sweeney pour retrouver Regan, cette sœur que William, son amant, lui a toujours cachée ? Pourquoi ne pas saisir l'occasion d'en apprendre plus sur lui, l'ancien leader du groupe punk Ex Post Facto ? Bientôt, des coups de feu retentissent dans Central Park. Une ombre s'écroule dans la neige. Qu'est-ce qui peut bien relier ces personnages à ce drame ? Alors que rien ne les prédestinait à se rencontrer, leurs histoires ne vont cesser de se croiser et de s'entremêler jusqu'au blackout du 13 juillet 1977. Une immense coupure de courant plonge alors New York dans le noir. Leurs vies en seront bouleversées à jamais... City on Fire est une ode à New York, un roman flamboyant et inoubliable sur l'amour, la trahison et le pardon, sur l'art, la vérité et le rock, et sur cette interrogation : qu'est-ce qui rend la vie digne d'être vécue ? Une presse dithyrambique ! " Un roman brillant qui enveloppe une ville entière d'amants et d'ambitieux, de saints et d'assassins. " The Washington Post " Une épopée épique sur la condition humaine à la fois ambitieuse et sublime. " Vanity Fair " Un roman à l'ambition étonnante et à la force stupéfiante. " The New York Times " Un roman électrisant qui fait revivre le Manhattan brut des années 70. Comme une version punk de "La Maison d'âpre-vents" de Dickens. " Vogue " Un grand roman éblouissant. " The New York Times " Garth Risk Hallberg signe un premier roman à l'ambition vertigineuse. " The Economist

Source: Amazon
Oh, ça a l'air très tentant, merci. :D
2010 Boston et New York
2016 Californie

Avatar du membre
Jangelis
Messages : 1574
Enregistré le : 08 avr. 2010, 16:42
Localisation : Drôme - France

Message par Jangelis » 25 janv. 2016, 21:48

On vient de me faire passer le lien vers cette liste (hé hé, je suis repérée :wink: ), je partage avec vous.
http://l4nn3x3.blogspot.ch/2016/01/14-l ... -york.html
Je n'ai pas encore tout regardé, mais elle a l'air intéressante (il suffit de cliquer sur chaque titre pour avoir le détail)
Si vous manquez de lecture ...
2010 Boston et New York
2016 Californie

Eurydice
Messages : 309
Enregistré le : 14 sept. 2015, 20:21

Message par Eurydice » 26 janv. 2016, 10:00

City on fire est dans ma pile à lire et je suis en train de lire Amelia de Kimberly Mc Cright et cela se passe dans Brooklyn du côté de Park Slope où je serai en avril :wink:

Pour ceux que ça intéresse voici un résumé d'Amelia:

À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n ont pas de secrets l une pour l autre. C est en tout cas ce que croit Kate, jusqu à ce matin d octobre où elle reçoit un appel de l école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d accepter l inacceptable... Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. »
Obsédée par cette révélation, Kate s immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu elle ne la connaissait pas si bien qu elle le pensait. À travers les SMS, les mails d Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu elle avait pu imaginer.


Une vision singulière du malaise de l adolescence. Des personnages inoubliables. Un sens du suspense unique. Une critique dithyrambique. Ce premier roman de Kimberly McCreight est un chef-d uvre. Nicole Kidman en a acquis les droits d adaptation cinématographique pour un film produit par HBO

Avatar du membre
Nounours
Messages : 741
Enregistré le : 15 juil. 2013, 19:18
Localisation : Belgique

rh

Message par Nounours » 29 janv. 2016, 21:44

Et moi je viens de finir Extinction de Mathew Matter...

Alors qu'une gigantesque tempête de neige s'abat sur Manhattan, Internet s'effondre, entraînant dans sa chute les infrastructures municipales : l'électricité, l'eau courante... Le black-out est total, les vivres viennent à manquer. Dehors, c'est la loi de la jungle, entre pillages et épidémies. On accuse les Chinois, les cyberpirates. La faim, le froid, la soif guettent à chaque corner – mais l'ennemi le plus redoutable partage sans doute votre palier... Dans la résidence de Chelsea où, hier encore, les voisins se pressaient joyeusement autour d'un barbecue, confiance et solidarité s'érodent peu à peu. Mike Mitchell, jeune père et ingénieur aisé, sait que la menace peut surgir de partout. Aucune barricade ne peut garantir contre la trahison, l'égoïsme, la paranoïa... Sa vie, celle de sa femme et de son fils ne dépendent que de son jugement. À mesure que la communauté se disloque, l'extinction opère son effroyable sélection naturelle...

New York sens-dessus dessous ! :!:
12/2006 New York
07/2012 Floride
08/2013 New York
07/2016 Go to the West ! (San Francisco - Las Vegas - Salt Lake City... et plein de parcs !)
Et après, 07/2018 si tout va bien, chutes d'eau, baleines, poutine et caribous !

Avatar du membre
Yann59
Messages : 1195
Enregistré le : 30 avr. 2009, 10:58

Re: Livres ayant New-York comme fond

Message par Yann59 » 17 janv. 2017, 10:28

Hello,

Je suis en train de lire "Ciel d'acier" de Michel Moutot.

Résumé et présentation de l'éditeur :

New-York, 11 septembre 2001. Au moment où les twins towers s'effrondent, John LaLiberté, dit Cat, Indien mohawk et ironworker (monteur d'acier) de son état, travaille sur le chantier d'un nouveau building à Manhattan. Passé l'incroyable moment de stupeur et dans l'atmosphère de guerre qui envahit alors toute la ville de New-York, il rejoint le lieu de la catastrophe, appelé en renfort comme tous ses congénères pour s'atteler, dans un effroyable et indescriptible champ de ruines, au premier déblaiement des gravas en vue de sauver d'hypothétiques survivants. Les Mohawks sont des Indiens, canadiens ou américains, vivant dans des réserves près de Montréal ou à la frontière avec les Etats-Unis. Pas un chantier en hauteur, pas un pont métallique ou un grand building n'ont été construits sans leur savoir-faire ancestral. La légende les présente doué d'une insensibilité au vertige, mais ce n'est qu'une légende. S'ils se déplacent comme des chats sur des poutres de 30 centimètres de large à des hauteurs vertigineuses, pour assembler les éléments d'acier qui constituent l'armature des édifices, c'est seulement en bravant leur peur et en faisant preuve d'un courage inouï. Pour John, cette mission va bien plus loin qu'un simple travail, aussi exceptionnelle que soit la situation. S'ajoute pour lui une circonstance particulière : c'est en construisant les tours du World Trade Center que son père, au printemps 1970, a trouvé la mort, frappé par la foudre pendant un orage. Les tours jumelles ont fait partie du patrimoine familial, alimentant la fierté et la légende du clan. Dès lors, le fil du passé se dévide, nous remontons le temps, pénétrons dans l'histoire des Mohawks, du premier rivet porté au rouge dans un brasero de charbon jusqu'à la construction de la Liberty Tower, qui remplace aujourd'hui le World Trade Center. Embrassant plus d'un siècle, ce roman polyphonique nous présente l'épopée de cette tribu indienne, la seule à avoir gagné, par son travail et son courage, sa place dans le monde des Blancs, sans renier ses croyances et ses traditions. Sur les traces d'une famille d'ironworkers de légende, Michel Moutot, après un extraordinaire travail de documentation, croise les destinées de plusieurs générations d'ironworkers mohawks, bâtisseurs de l'Amérique.


Je n'en suis qu'au début (70 pages de lues) mais c'est vraiment sympa.
L'évocation du 11 septembre qui semble pour l'instant constituer le fil rouge du début du roman est à la fois prenante et émouvante car on revoit les images qui nous ont boulversé.
Je reviens vers vous pour un avis définitif quand j'ai terminé... ;)
New York for the 2nd time in 2015! :D
Next? (ben oui, jamais 2 sans 3!) ;-)

Avatar du membre
selena
Club Forum New York
Messages : 5341
Enregistré le : 08 juin 2011, 11:09
Localisation : Ile de France

Re: Livres ayant New-York comme fond

Message par selena » 17 janv. 2017, 19:33

Ouiii, Rémy l'a lu et a adoré ! J'avais super envie de le lire également. Du coup, que tu en parles me fait le remettre en haut de ma liste, merci ! :D
My love story new yorkaise: avril 1997 et 1998. Puis oct. 2011, dec 2012, juillet 2013, sept 2015 et aout 2016 !
Ouest américain en oct 2012, Los Angeles en juillet 2014, Chicago et New Orleans en mai 2016, Washington et Capital Region en oct 2016 ! :)

Avatar du membre
Yann59
Messages : 1195
Enregistré le : 30 avr. 2009, 10:58

Re: Livres ayant New-York comme fond

Message par Yann59 » 18 janv. 2017, 11:45

selena a écrit :Ouiii, Rémy l'a lu et a adoré ! J'avais super envie de le lire également. Du coup, que tu en parles me fait le remettre en haut de ma liste, merci ! :D
Héhé, comment ça ne m'étonne pas qu'il l'ai lu!
Tu me diras ce que tu en penses... ;-)
New York for the 2nd time in 2015! :D
Next? (ben oui, jamais 2 sans 3!) ;-)

Avatar du membre
selena
Club Forum New York
Messages : 5341
Enregistré le : 08 juin 2011, 11:09
Localisation : Ile de France

Re: Livres ayant New-York comme fond

Message par selena » 22 janv. 2017, 18:16

Yann59 a écrit :
selena a écrit :Ouiii, Rémy l'a lu et a adoré ! J'avais super envie de le lire également. Du coup, que tu en parles me fait le remettre en haut de ma liste, merci ! :D
Héhé, comment ça ne m'étonne pas qu'il l'ai lu!
Tu me diras ce que tu en penses... ;-)
:wink: :wink: Avec plaisir !
My love story new yorkaise: avril 1997 et 1998. Puis oct. 2011, dec 2012, juillet 2013, sept 2015 et aout 2016 !
Ouest américain en oct 2012, Los Angeles en juillet 2014, Chicago et New Orleans en mai 2016, Washington et Capital Region en oct 2016 ! :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité