Livres ayant New-York comme fond

Discutez architecture, peinture, littérature, musique... new-yorkaises. Sans oublier le cinéma et les séries TV !

Modérateurs : Phanloga, Didier, patricia

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 01 nov. 2007, 23:21

Je suis en train de terminer " Tatouage à la fraise" de Lauren Henderson.

Enquète policière sur fond de Galerie d'art dans SoHo et bars de l'East village.
Très sympa.

Amphr
Messages : 458
Enregistré le : 21 févr. 2007, 14:37
Localisation : Isère

Message par Amphr » 02 nov. 2007, 11:18

Alors enchaîne avec "Je te retrouverai" (le dernier Irving), tu resteras dans les tatouages...et sur les 1000 pages, tu en trouveras forcément quelques unes qui se passent à NY.
Excellent ce livre ! (pour qui aime Irving...)

alex
Messages : 3351
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 02 nov. 2007, 12:20

clapton a écrit :Je suis en train de terminer " Tatouage à la fraise" de Lauren Henderson.

Enquète policière sur fond de Galerie d'art dans SoHo et bars de l'East village.
Très sympa.
ah ça me tente bien !! :P

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 02 nov. 2007, 13:43

ça y est je l'ai terminé !
Je ne vais pas lire Irving parce que je n'accroche pas du tout sur son écriture et puis j'ai un autre truc qui m'attend sur mon bureau:

Clapton par Eric Clapton :wink:

Johann
Messages : 790
Enregistré le : 02 mai 2006, 23:30
Localisation : Nancy

Message par Johann » 02 nov. 2007, 19:26

Laissez tomber tous vos livres sur fond de 11/09 !

Achetez "Extrêmement fort et incroyablement près"

Je vous avais déjà parlé de "Tout est illuminé" de Jonathan Safran Foer mais ça vous était un peu passé au dessu de la tête :!:

Depuis le temps que j'avais envie de le lire ! je l'ai finis hier soir et suis reparti directement ce maitn à la première page !

C'est l'histoire d'un petit garçon de 9 ans qui a perdu son papa le 11/09.
Il trouve une clé dans les affaires de son papa et se lance dans Manhattan à la recherche de la serrure !

Comme pour son premier roman, J.S Foer évoque à la fois la famille, le passé, un vocabulaire inventé, des narrateurs différents, des passages comiques et des moments plus intenses...

extrait choisi:

[...]
On peut voir les choses les plus magnifiques depuis la terrasse panoramique de l'Empire State Building. J'ai lu quelque part que les gens dans la rue sont censés ressembler à des fourmis, mais ce n'est pas vrai. Ils ressemblent à des gens tout petit. C'est comme si New York était une réplique miniature de New York, ce qui est sympa, parce qu'on peut voir à quoi ça ressemble vraiment, au lieu de l'impression qu'on a quand on est en plein dedans. On est extrêmement seul là-haut et on se sent loin de tout. C'est très effrayant aussi, parce qu'il y a tellement de façons de mourir. Mais on se sent en sécurité, en même temps, parce qu'on est entouré de tellement de gens. En gardant toujours une main contre le mur, j'ai prudemment fait le tour de la terrasse en m'arrêtant à chacun des points de vue. J'ai vu toutes les serrures que j'avais essayé d'ouvrir et les 161 999 831 qui me restaient.
[...]

:wink:

Image

alex
Messages : 3351
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 21 nov. 2007, 12:02

Noir Corbeau
de Joël Rose

"1841, le meurtre sanglant de Mary Rogers traumatise la société new-yorkaise et inspire à Edgar Allan Poe une de ses nouvelles les plus célèbres. "

Avatar du membre
popeye0684
Messages : 495
Enregistré le : 22 mars 2007, 21:37
Localisation : Nantes

Message par popeye0684 » 21 nov. 2007, 12:24

Je suis en train de lire "Extremement fort et incroyablement près" moi aussi.
Et en anglais, c'est encore mieux puisqu'il y a plein de mots en français qui se glissent dans le texte. C'est vraiment un régal ce petit bouquin !

Un autre livre qui vient de sortir chez Folio à seulement 2 € :
"Petit éloge des grandes villes" de Valentine Goby

Vous ne pouvez pas le louper, sur la couverture est écrit "I love NY" en gros sur un fond rose bonbon.

Le livre nous fait voyager d'un pays à l'autre et d'une ville à l'autre, en passant bien entendu par New York ! Ses bruits, ses odeurs, ses façades de verre, son béton et ses néons...

alex
Messages : 3351
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 08 févr. 2008, 19:02

A paraître prochainement

Confessions of a Wall Street Shoeshine Boy par Doug Stumpf

Point de vue d’un new-yorkais d’origine brésilienne cireur de chaussures... :wink:

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 09 févr. 2008, 00:16

Je suis en train de terminer "la belle vie " de Jay Mc Inerney (suite de 30 ans et des poussières) mais rassurez vous on est pas obligé d'avoir lu le premier pour lire le second :D
Une belle romance qui débute dans les gravas du World Trade Center le 12 septembre 2001.
Je vous le conseille à tous. Alex et Doty vous allez adorer :wink:

Doty
Messages : 1918
Enregistré le : 02 janv. 2005, 19:57
Localisation : Noisy le Grand (93)

Message par Doty » 10 févr. 2008, 14:14

he bien voilà encore un livre à acheter alors .... :wink:
départ en mars 2012 !

alex
Messages : 3351
Enregistré le : 11 sept. 2005, 18:53
Localisation : .¤*Sud*¤.

Message par alex » 10 févr. 2008, 14:27

Oui, merci Clapton !! :wink:

clapton
Messages : 3015
Enregistré le : 16 sept. 2005, 19:29
Localisation : Ici

Message par clapton » 09 mai 2008, 19:48

Je viens d'acheter "Le livre des jours" de Michael Cunnigham

Je vous livre le quatrième de couverture:

Dans le New York de l'ère industrielle, un jeune garçon croit entendre, dans le fracas des machines, la voix de son frère décédé.
De nos jours, à Manhattan, des adolescents commettent des attentats suicide en citant des poèmes de Walt Whitman.
Dans un futur lointain, un androïde et une extraterrestre tentent d'échapper aux abords malsains de Central Park.
Entre ces trois histoires d'amour et de fuite, de menace et d'espoir, se tisse un mince réseau d'indices et de correspondances qui esquissent la lente dérive d'une ville et d'un monde...

Mon avis dans quelques jours :wink:

PS:

Pour les gens qui ne connaissent pas bien, les romans de Guillaume Musso se déroulent tous à New York sauf "seras-tu-là " qui se passe à San Fransico :wink:
IN BAGELS WE TRUST

Avatar du membre
Emanuela
Messages : 317
Enregistré le : 25 févr. 2005, 13:06
Localisation : Suisse

Message par Emanuela » 21 juil. 2008, 08:27

Face à tant d’engouement pour Guillaume Musso, je me suis décidée à en lire un : « Sauve-moi ». J’ai mis 4 jours pour lire quelques pages et je crois que je vais l’abandonner là, même si cela se passe à New York. Je m’ennuie à mourir. Je n’accroche pas à l’histoire et encore moi à la plume.

mafalda
Messages : 2038
Enregistré le : 16 févr. 2008, 15:31
Localisation : paris

Message par mafalda » 21 juil. 2008, 10:18

Comme je te comprends Emanuela.J'ai la même analyse critique à faire tant sur la construction narrative, que sur l'intrigue ou le style plombant.
Mais là, où je ne recommanderais jamais ce livre à quelque lecteur que ce soit qui ne connaisse ou n'aime pas NY, je serais capable de me dédire pour un amoureux de cette ville.

Je reconnais avoir pris un petit plaisir à suivre les déambulations des protagonistes dans les circuits mis en scène par l'auteur.
Le film de son intrigue se déroule plus facilement en relief.
Alors pour ça, et rien que pour ça, pourquoi pas!
Dire, ensuite, que c'est une belle oeuvre littéraire : non!

Avatar du membre
Emanuela
Messages : 317
Enregistré le : 25 févr. 2005, 13:06
Localisation : Suisse

Message par Emanuela » 21 juil. 2008, 11:45

mafalda a écrit :Mais là, où je ne recommanderais jamais ce livre à quelque lecteur que ce soit qui ne connaisse ou n'aime pas NY, je serais capable de me dédire pour un amoureux de cette ville.

Je reconnais avoir pris un petit plaisir à suivre les déambulations des protagonistes dans les circuits mis en scène par l'auteur.
Eh bien, en ce qui me concerne, je ne le recommanderai même pas à un amoureux de la ville. Pour accentuer le plaisir j'ai pris la carte de Manhattan et j'ai suivi leurs aller-venues (comme je le fais avec l'inspecteur Brunetti à Venise dans les romans de Donna Leon). Mais même comme ça...

Bref, c'était juste pour dire ma déception en regard de toutes les éloges entendues. Ce n'est pas grave, je passe au suivant.

Répondre


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité