Descente de l'avion

Vous préparez un voyage à New York ? Discutez du vol, des transferts, des hôtels, des visites, des prix...

Modérateurs : Phanloga, patricia, photos, Didier

Avatar du membre
lexierock
Messages : 55
Enregistré le : 30 août 2007, 13:38
Localisation : Troyes / Paris

Descente de l'avion

Message par lexierock » 30 août 2007, 23:13

Voilà dans la cathégorie "flip-total-en-avion", je voudrais savoir exactement :

Combien de temps dure la descente ou l'atterrissage d'un avion ?

En fait j'ai peur d'avoir mal aux oreilles (syndrome barotraumatique) lors de la descente, et je voudrais savoir combien de temps ça durerait. Je sais que c'est uniquement hypothétique, mais je veux me préparer à toute éventualité.

J'ai calculé une durée de 10-12 minutes si l'avion a une vitesse de 250km/h sachant qu'il part de la stratosphère. Je tiens les paris.
"A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know." Diane Arbus

The Beast Within
Messages : 50
Enregistré le : 19 août 2007, 12:47

Message par The Beast Within » 30 août 2007, 23:36

Mache un chewin-gum pendant tout le vol, tu seras tranquille!lol
Mais plus sérieusement, j'ai aucune idée du temps de déscente, mais tu le sents très vite quand tu perdes de l'altitude. :wink:

Avatar du membre
lexierock
Messages : 55
Enregistré le : 30 août 2007, 13:38
Localisation : Troyes / Paris

Message par lexierock » 31 août 2007, 00:00

Merci, mais j'ai consulté tous les forums et sites possibles sur ça :D je connais toutes les manipulations possibles et parfois elles s'avèrent insuffisantes, c'est pour ça je crains beaucoup plus pour mes oreilles par peur de finir sourde que pour un accident
"A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know." Diane Arbus

amsterdamoise
Messages : 159
Enregistré le : 09 avr. 2007, 22:23

Message par amsterdamoise » 31 août 2007, 00:02

Trop fort lexierock ! tu me fais trop rigoler avec la stratosphére et ton calcul de 250km/h ! On peut dire que tu prépares ton voyage dans les moindres détails lol
Non mais je comprends ta crainte, mais je ne pense pas que tu aies mal aux oreilles pendant 10 à 12 minutes.
Le décollage et l'atterissage sont trés pesants dans l'ensemble du corps pendant 1 ou 2 minutes, c'est une sensation que tu as certainement ressenti dans des jeux à sensations fortes. Je n'ai pas les termes techniques mais ca fait un effet de pression sur tout le corps avec des difficultés à respirer profondément (ça je ne sais pas si c'est normal ou si c'est parce que j'ai peur à chaque fois lol)
Pour les oreilles, ca ne fait pas vraiment "mal" mais ca fait des oreilles bouchées comme en montagne... donc la solution, comme le disait the Beast Within, c'est le chewing gum !
I RUN NEW YORK !
ha ha hahahahaa

Avatar du membre
lexierock
Messages : 55
Enregistré le : 30 août 2007, 13:38
Localisation : Troyes / Paris

Message par lexierock » 31 août 2007, 00:15

:D oui j'ai dis dans ma présentation que j'avais une sorte de trouble obsessionnel compulsif de l'organisation, c'est grave docteur ?
Je pense que j'irais voir un ORL pour voir si ma trompe d'Eustache fonctionne bien ou pas. Mais j'essayerais tout de même les quiès spécial avion, la cortisone, un décongestionnant nasal, voir des filtres anti pression. Il paraît qu'en cas de rhume, un traitement vasoconstricteur nasal s'impose. Et oui je ne veux pas arriver sourde dans un pays anglophone (ai-je précisé que j'étais hypocondriaque ?)
"A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know." Diane Arbus

lericain54130
Messages : 2052
Enregistré le : 03 mars 2007, 04:54
Localisation : Dallas texas usa

Message par lericain54130 » 31 août 2007, 05:02

ca ne serrai pas plutot un véto pour ta trompe d'eustache ou alors tu peux voir ca avec le capitaine spock sur l'entreprise:lol: :lol: ok c'est bon je sors :wink: :arrow: ou alors essaye la téléportation ou en dernier recours le bateau :wink: :wink:

explicite
Messages : 39
Enregistré le : 07 juil. 2007, 18:15

Message par explicite » 31 août 2007, 05:39

C'est tou simplement la Force centrifuge .
Ne t inquiette vraiment pas Lexierock , dit toi que l'avion reste de trés trés loin le moyen de transport le plus sure qu'il y ai .

Pour la décente vers NYC , je suis arrivé il y a maintenant 7 jours et pour tout te dire , je l'ai pas vu passer. Entre le moment ou on te demande de mettre ta ceinture et le moment ou tu atteri , il doit y avoir environ 5 min , et puis de tout maniére , tout le monde utilise se temps a contempler la vue pas les hublots , donc l'ambiance est décontracté.

Pour ce qui est de l'atterrissage , si tu en a peur , alors oublie de suite .
La derniere fois que j'avais pris l'avion , c'était y enrivon 10 ans et faut dit que c'était un moment assez mouvementé avec pas mal de sensation .
Bas sa c'est fini , je n'ai méme pas senti l'atterissage ni le freinage... les hotesse m'ont dit que c'était tout le temps comme sa maintenant ... vive la technologie hehe

Allé ne t'inquiette pas et si tu pense trés fort a l'endroit ou tu va atterir ( NYC !!!! ) , je suis sur que tu aurra le sourir pendant toute la décente .

chris_marseille13
Messages : 742
Enregistré le : 26 mars 2007, 15:29
Localisation : MARSEILLE

Message par chris_marseille13 » 31 août 2007, 08:08

Salut,
Je souffre du même problème, douleurs importantes lors des phases d'attérissage à cause des trompes d'Eustache qui se collabent.
Mon ORL m'a dit d'acheter en pharmacie des QUIES AVION (bouchons bleus avec un dispositif de régularisation de la pression dans les oreilles). C'est un peu cher (environ 15 euros la paire mais utilisable plusieurs fois) mais ca marche super bien si tu penses à les mettre en place 1/2 à 3/4 d'heure avant l'arrivée.
Bon voyage.

Avatar du membre
jojo47
Messages : 186
Enregistré le : 20 juin 2005, 22:56
Localisation : Agen(47)

Message par jojo47 » 31 août 2007, 10:23

C'est un forum pour les gens atteints de maladies bizarres ???.... :!:

Avatar du membre
lexierock
Messages : 55
Enregistré le : 30 août 2007, 13:38
Localisation : Troyes / Paris

Message par lexierock » 31 août 2007, 11:36

Oui c'est en fait le pilote qui doit rétablir une pression normale à l'intérieur de l'appareil, parfois il le fait de manière un peu brusque
Ce ne sont pas des maladies bizarres :D c'est juste rare, le truc c'est que quand l'avion entame la descente, tout le monde a des sensations dans les oreilles mais ça dépend les sensibilités. C'est pour ça que les gens qui n'en sont pas atteints pensent que les autres exagèrent, que c'est juste désagréable et qu'il n'y a pas de douleurs possibles.
Merci Chris de prouver que ça existe. Il paraît que le remède miracle ce sont les "oreilles de Mickey", mais bonjour le ridicule :roll:
"A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know." Diane Arbus

jean
Messages : 233
Enregistré le : 02 oct. 2004, 12:18
Localisation : belgique

descente de l'avion

Message par jean » 31 août 2007, 12:28

il faudrait quand même couper le cou des canards que l'on entend regulierement sur l'aviation,il n'y a aucun risque de devenir sourd ou de subir des traumatismes de l'oreille interne.tout dépend uniquement du taux de descente et de la longueur d'approche,plus la descente est rapide et plus le changement de pression se fera sentir.
si l'avion fait une approche longue en hippodrome,ce qui est toujours le cas ,c'est a dire avec des paliers reguliers,la pression pourra s'etablir facilement au cours des paliers,donc pas de prôbléme,par contre s'il s'agit d'une descente direct,ce qui est tres rare pour les vols commerciaux,puisque l'approche direct ne se fait que pour des cas bien precis,et tres rares.l'approche direct se pratique surtout pour les appareils legers et là on peut ressentir les effets de la difference de pression.
donc ne pas stresser en avion,il n'y a aucune raison d'avoir peur,on prends cent fois plus de risque avec la voiture que l'avion. :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
john
Messages : 116
Enregistré le : 09 avr. 2007, 16:30
Localisation : Manosque 04

Message par john » 31 août 2007, 12:43

Qui a peur de l'avion et pourquoi ?


Nous avons identifié six grandes familles de passagers stressés. Tout d'abord “les terriens” qui estiment que voler relève de la magie ou du surnaturel. Ils sont les plus nombreux. Viennent ensuite les “décideurs” qui ne supportent pas d'être enfermés dans une cabine sans rien pouvoir faire. La troisième famille est composée de tous ceux qui ont vécu un mauvais vol, soit parce que des incidents réels se sont produits, ou des turbulences, soit parce que ce vol est assimilé à un souvenir personnel douloureux. Les anxieux, doués d'une trop grande imagination ou d'une sensibilité vive, forment la famille suivante. En cinquième position, nous trouvons les passagers souffrant de claustrophobie et d'agoraphobie. Enfin arrivent tous ceux qui ont déjà vécu une attaque de panique dans un moyen de transport, et qui ont peur d'avoir peur.

Les solutions sont-elles les mêmes pour tous ?


Non, car le degré d'anxiété est différent. Les "terriens” pourront se rassurer en découvrant et en apprenant le fonctionnement d'un avion, les lois physiques qui lui permettent de voler, en s'intéressant à la formation suivie par les équipages, en réalisant que des codes de procédure écrites existent pour tous les types d'incidents... Les “décideurs” pourront procéder de la même façon : ces nouvelles connaissances leur permettront de comprendre et d'anticiper tout ce qui peut se produire à bord, et leur donneront l'impression de garder un certain contrôle de la situation.

Pour ceux qui ont vécu un mauvais vol, il est important de leur expliquer ce qu'il s'est réellement passé techniquement, et d'effectuer un travail sur la mémoire afin que le mauvais souvenir d'un vol ne noircisse pas les vols à venir.

Mais de bonnes connaissances techniques ne peuvent suffire... ?


Bien sûr que non, mais elles rassurent tout de même considérablement. Bien des peurs naissent de l'ignorance que l'on peut avoir sur tel ou tel sujet. En revanche, quand l'appréhension se transforme en anxiété voire en phobie, il y a tout un travail d'ordre psychologique à effectuer. Les thérapies les plus appropriées sont les thérapies comportementales et cognitives : identifier et exprimer son angoisse, et surtout se confronter à cette angoisse. Nous avons d'ailleurs mis au point, au sein d'Air france, un stage dans un simulateur de vol afin que les passagers stressés apprennent à vaincre leur angoisse en situation.

Sources : Internet... :wink:

Avatar du membre
lexierock
Messages : 55
Enregistré le : 30 août 2007, 13:38
Localisation : Troyes / Paris

Message par lexierock » 31 août 2007, 16:34

Permettez moi de vous répondre chers J

J'ai lu des témoignages de gens ayant eu des douleurs atroces, suivies d'une surdité temporaire (2 jours c'est déjà beaucoup dans un pays étranger) voir définitive. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un mensonge. Je concède que les cas sont rares heureusement c'est pourquoi nous y sommes peu coutumiers, pourtant ils existent vraiment. Mais les faits sont là.
Personnellement je n'ai pas peur de l'avion, le problème auquel je fais référence existe pour la plongée et l'alpinisme car en altitude ou sous l'eau les règles de la pression sont les même. Egalement lorsqu'on ouvre les fenêtres d'une voiture sur l'autoroute, et quand un TGV passe sous un tunnel (ou quand on ferme une fenêtre dans mon cas). Ici donc je me base sur des faits et non des peurs inconscientes découlant de l'anxiété.
La preuve est que je n'ai vécu aucun mauvais vol. Je n'ai pas peur d'un crash ou quoi que ce soit d'autre (une attaque extra terrestre ou être aspiré par un trou noir :lol: ). C'est juste que je sais que la pression dans les avions peut provoquer des désagréments sur le corps.
J'espère que je n'ai fait flipper (ou saoulé) personne :shock:
"A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know." Diane Arbus

Tom Sawyer
C'est l'Amérique !
Messages : 3431
Enregistré le : 26 mars 2006, 00:44

Message par Tom Sawyer » 31 août 2007, 17:20

Dans mon cas, mes oreilles ont tendance à plus se boucher à la montagne qu'en avion.
La phase de descente, qui je pense dure plutôt 20 minutes, n'est pas très agréable personnellement. Les oreilles se bouchent à tel point que je n'entends quasiment plus rien. Chose qui n'est pas désagréable puisque je ne subi plus les bruits de moteur et des autres passagers. Après l'attérissage, cela passe assez vite. Mais, après certains vols dans le passé, les douleurs sont restés plus longtemps.
Comme disent certains plus haut, tout dépend du pilote et de sa façon de gérer la decente. (la montée étant plus agréable).

Cee Cee
Messages : 3274
Enregistré le : 21 janv. 2007, 22:40
Localisation : West Harlem

Message par Cee Cee » 31 août 2007, 17:21

Chacun a le droit d'exprimer ce qu'il ressent ou ses craintes, pour ma part je comprend tes doutes et tes appréhensions... :wink:

Ca ne doit pas être facile en tout cas, je ne t'envie pas :?
It's just me, my skates and I

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités